La Dame de chez Maxim

Un vaudeville de Feydeau où tous les poncifs du genre sont réunis : la femme, le mari et la maîtresse dans un désordre des moins conventionnels…
Le Docteur Petypon est rentré au domicile conjugal après une nuit fortement alcoolisée en compagnie de la môme Crevette, danseuse au Moulin Rouge… Le colonel Petypon, de retour d’Afrique, débarque chez son neveu à l’improviste et prend la môme Crevette pour l’épouse dudit neveu. Ce dernier, n’osant avouer ses méfaits de la nuit, accepte de se rendre au mariage de Clémentine, nièce du Colonel, accompagnée de sa « nouvelle femme »….Entre temps, Gabrielle, la légitime du Docteur Petypon, reçoit le télégramme d’invitation pour le mariage et décide de se rendre en Touraine…Tout ce petit monde se retrouve au château, où la Môme avec ses manières un peu saugrenues sème un certain désordre. Ces dames de province, prenant la Môme pour une Parisienne, par snobisme, se mettent à l’imiter…. Dans un coin, un groupe de militaires, se demande où donc ont-ils déjà vu cette dame ?

La mise en scène de Jean-François Sivadier est détonnante : les costumes, contemporains, sont aussi colorés que les paroles de la môme Crevette ; le décor, des plus épurés, laisse toute la place aux comédiens et au texte. Les acteurs (Nicolas Bouchaud, Stephen Butel, Norah Krief, Nadia Vonderheyden…) excellent dans ce registre comique, à l’instar du registre tragique du Roi Lear vu en mars 2008.
Bref, 3h30 qui passe très vite et dont on ressort avec le sourire…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s