Les étés TIC de Bretagne : suite et fin

Dernière journée des Etés TIC autour de rencontres professionnelles…je m’étais tout d’abord inscrite pour la rencontre « Enseignement, connaissance et TIC : Internet, multimédia…une révolution dans l’acquisition du savoir ! » et puis, en regardant bien la liste des intervenants, j’ai constaté que cet atelier aurait dû s’appeler « jevendsmonlogicieleducatif.com »…du coup, rebelle dans l’âme, j’ai préféré assister à la rencontre « Création artisitique et TIC » bien plus ancrée dans l’air du temps… Première intervention sur le sujet menée de main de maître par Emmanuel Mahé, chercheur en Sciences de l’Information et de la Communication et ingénieur de recherche en développement et prospective chez Orange. Intervention intitulée « Des cyclotrons à innovation » qui commence par remettre en cause le shéma « technopush » de la technologie qui révolutionne les usages… on serait plutôt en train de passer d’un régime de société à un autre. En effet, le phénomène de miniaturisation qui affecte les technologies permet de créer des dispositifs qui s’agrègent les uns dans les autres et dans nos usages (exemple frappant : le téléphone mobile intégrant l’appareil photo). Ces nouveaux objets nous poussent vers de nouveaux usages. Convergence donc mais aussi divergence avec un éparpillement des fonctions et des technologies dans les objets du quotidien. Les artistes quant à eux créent des dispositifs de création qui leur sont propres ; les frontières s’estompent entre l’artiste et l’ingénieur. Certaines des technologies utilisées aujourd’hui avaient été anticipées par l’art (Dziga Vertov, « L’homme à la caméra », 1929). L’artiste devient acteur de l’innovation et peut donc transformer le dispositif technologique : le bricolage SMS Guerilla du Low Tech Troïka Project, à savoir la projection de SMS via téléphone mobile, fait quand même furieusement penser au projet de la FING dont j’ai parlé dans le compte-rendu de la deuxième journée…la dimension artistique en moins pour la FING !
Deuxième intervention avec les acteurs du projet Virthéâ, création théâtrale numérique mêlant plusieurs acteurs : artistes, chercheurs, écrivains, techniciens… J’avoue avoir un peu décroché lors de cette intervention…plus l’habitude de rester sagement assise à écouter attentivement ce qui est dit ! Mais le projet a l’air fascinant et j’aimerais vraiment assister à une représentation.
Dernière intervention par l’association Elektroni-[k], organisation du festival de musiques électroniques à Rennes, défricheur de musiques actuelles et émergentes. Où l’on voit encore plus combien les arts du temps et de l’espace deviennent poreux et comment les pratiques artisitiques sont de plus en plus décloisonnées.
Je vous passe les discussions du temps de parole sur les droits d’auteurs, Hadopi et compagnie…Clôture de ces journées d’études par Sylvie Robert (Vice Présidente du Conseil Régional de Bretagne)…et là, j’en ai vraiment eu marre du blabla…je me suis vengée sur une coupe de champagne au cocktail et les petits fours avant de rejoindre mon home sweet home pour une sieste bien méritée…
Au final, des ateliers intéressants, des rencontres amusantes, des découvertes surprenantes, des sites à visiter encore et encore…et une certitude, le monde des TIC est encore élitiste…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s