Plan Climat Ville de Rennes

Jeudi dernier, en ma qualité de citoyenne rennaise, je me suis rendue à la première réunion de co-construction du Plan Climat Rennais et à la soirée de conférences-rencontre. Ce qui m’a poussée à rester sur mon lieu de travail (la Faculté de Sciences Economiques) de 18h30 à 22h ? le mail d’invitation de Brendan Catherine, chargé de Mission Environnement de la Ville de Rennes, mais aussi ami de longue date.
Et je n’ai pas été déçue ! 3 conférences de grande qualité qui laisse à penser que ce groupe de travail « Plan Climat Energie » de la ville de Rennes entre différents acteurs rennais (citoyens, sphère public/privé, ville de Rennes, artisans, entrepreneurs) sera riche et intéressant. Ou comment construire le Rennes post-carbone tous ensemble…
1ère présentation par François Bellanger, sociologue-consultant Transit-City : « Mobilité : et si on était à la fin d’une certaine histoire ? ». Une intervention percutante et cinglante sur nos moyens de locomotion, les changements de mode de vie induits, les mobilités occidentales et ailleurs…En vrac et dans le désordre : le modèle de la voiture occidentale est inchangée depuis 50 ans ; ailleurs, d’autres modèles se développent : le vélo rickshaw (sans coffre car aucun besoin d’aller faire ses courses dans les centres commerciaux en périphérie !). Les acteurs de la mobilité changent et construisent la ville post-automobile : lignes de bus et de ferry Ikea, vélos à remorques Ikea à Copenhague pour petits achats, lignes de bus Carrefour en Chine… Evolution aussi des générations : à Tokyo, 13% des 20-40 ans ont une voiture contre 23,6% en 2000. Dans les jeux vidéos, de plus en plus de voitures sont hybrides ou écolos… Bref, on aurait aimé que cela dure une heure de plus tant l’intervention était passionannte ! Pour en savoir plus : http://www.transit-city.com/
Deuxième présentation assurée par Cyria Emelianoff, maître de conférences à l’université du Maine et membre du Groupe de recherche en géographie sociale : « Les politiques climatiques locales, retours d’expérience : Freiburg, Hanovre, Växjo, Stockholm ». Elle nous a exposé les différentes stratégies adoptées par ces 4 villes européennes pour accéder au « Fossil Fuel Free ». Chaque ville a entrepris des actions qui lui sont propres et personnelles car adaptées à différents facteurs comme les énergies utilisées (charbon, nucléaire, durable…), les mobilités adaptées à chaque environnement (transports convertis à la biomasse, mobilité durable comme le vélo, le tram, les piétons), l’amélioration des bâtiments (modes de chauffage différents, habitats basse consommation, économies dans les bâtiments publics…). La plupart de ces villes ont effectivement des productions de carbone par habitant en baisse mais Celia Emelianoff précise qu’il y a forcément des effets rebonds : progrès dans les bâtiments neufs mais décohabitation et augmentation de la taille moyenne des logements ; progrès des transports alternatifs à la voiture mais augmentation des mobilités régionales, interurbaines et du trafic aérien… Elle a également insisté sur le fait que les comportements écologiques fonctionnent s’ils sont collectifs et qu’il faut encourager les dynamiques collectives.
Troisième et dernière présentation par Cyril Dion, directeur de Colibris – Mouvement pour la terre et l’humanisme : « Intelligence collective et changement social ». Après une brève présentation du mouvement Colibris fondé par Pierre Rabhi, Cyril Dion nous a exposé une méthode de travail collectif appelée Open Space Technology (ou Forum ouvert) qui permet des réunions créatives traitant de questions complexes voire conflictuelles. A priori, c’est sur ce type de travail collaboratif que va s’orienter le mode de fonctionnement de ces réunions sur le Plan Climat rennais. Pour en savoir plus : Colibris et l’Open Space.
Bref, un vrai parcours du combattant s’offre à nous : 3 rencontres tous les 15 jours et un Livre Blanc du Plan Climat Territoire qui devra être validé par le Conseil Municipal de la Ville de Rennes en juillet 2010…
En attendant, je prends mon vélo et je consomme local !
Publicités

4 réflexions au sujet de « Plan Climat Ville de Rennes »

  1. nadia

    pour le velo j'en ai depuis deux mois : le problème ? je n'arrive pas en faire ; trop vieile pour apprendre…. et consomme local le plus possible…quant à Pierre Rabhi je viens jusement d'acheter Du Sahara aux Cévennes ma prochaine lecture.. tout cela me semble bien intéressant…

    Répondre
  2. LZ

    @Nadia : on n'est jamais trop vieux pour apprendre quoi que ce soit ! il faut juste être très prudent en ville mais à Rennes, on est assez gâté côté pistes cyclables… Pour ta future lecture, je suis preneuse d'un retour…je vais essayer de voir aussi de mon côté ce que ce môssieur a écrit…allez, hop, direction les Champs Libres !

    Répondre

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s