Transmusicales 2010 : veni, vidi, vici !

Et voilà, l’événement musical rennais a eu lieu et nous a tous laissé sur le carreau, comme d’habitude ! Année d’autant plus particulière car j’ai enfin mis les pieds au Parc Expo et j’ai couvert des concerts pour Alter1fo. Doublement épuisant donc…on sous-estime fortement la pression qui incombe aux journalistes devant rédiger des articles suite à des concerts ! Mais reprenons les choses au début.

Jeudi 09 décembre

La tension est à son comble ! Ce soir, c’est le grand soir… Les Trans commencent et c’est toute la ville de Rennes qui est fébrile ! Marrant comme ce moment est attendu alors même que l’hiver a déjà pointé son nez. Et pourtant, ce WE là, on n’hésite pas à braver le froid, la fatigue et les microbes juste pour voir des concerts. Et pour moi, ce soir, c’est baptême ! première fois au Parc Expo. Hop hop hop ! tenue de combat endossée, repas riche en glucides avalé, caféine ingurgitée. C’est parti !

Première surprise : peu de monde au Parc Expo et pas de képi au bord de la route. Deuxième surprise : une décoration très sympa dans le hall 5 qui sert de reposoir à squarnes, de requinquage d’estomac, de pause pour les déshydratés chroniques. Le ton boticellien était donné par l’affiche. Le voilà récupéré pour décorer cet hangar à gros navions. Méduses aériennes, poissons flottants, ambiance maritime et éthérée !

Banc de maquereaux aériens Méduses lumineuses

Toutefois, ces grands hangars laissent une impression étrange. Il faut slalomer entre ce Hall 5, le Hall 4 pour les concerts et le Hall 3, plus grand, également dédié aux concerts. Avec à chaque fois un passage frigorifiant par l’extérieur. Ambiance presque calme, le jeudi soir étant l’apanage des badgés (comme on dit dans le milieu…NDLR : les VIP avec leurs laissez-passer, les journaleux avec leurs accréditations, les autres qui ont payé leur place et ne bossent peut-être pas le vendredi) : tout ce petit monde de trentenaires-quadragénaires oscille doucement et déambule entre les trois halls d’un concert à l’autre. Pas de débordement, pas de bousculade, pas d’impressions de sardines en boîte.

Et musicalement parlant : j’ai épluché le programme et lu les recommandations de mes camarades altérophiles ( Et toi, tu fais quoi aux Trans ? jeudi au Parc Expo ou les bons conseils de Yann) :
– Je n’ai donc pas raté les deux canadiennes de The Pack AD qui avaient la lourde tâche d’inaugurer les Trans au Parc Expo. Ces filles ont quand même une pêche incroyable sur scène ! et même si certains morceaux manquent d’un petit kekchose, c’était un très très bon concert rock de mise en bouche.
– je n’ai vu que les deux derniers morceaux des danois de Lars and The Hands of Light dont le sympathique morceau Me, Me, Me. Après le rock énergique des Canadiennes, cela m’a semblé un peu trop gentillet. Choc des contrastes. Jolie reprise toutefois du Comic Strip de Gainsbourg. A réécouter, ailleurs que sous un hangar.
– Petit groove sympa des new-yorkais de The Phenomenal Handclap Band. Belle énergie.
– On file jeter un coup d’oeil sur les jeunes mancuniens d’Egyptian Hip Hop qui ont fait le buzz avant les Trans. Les très jeunes mancuniens. Trop jeunes ? à mon goût musical, oui. Les chevelus méchés qui restent statiques pendant un concert, ça me laisse de glace. Surtout quand la musique manque de profondeur. Tournons la page.
– Je glisse une oreille curieuse au combo franco-malien de Donso. Mais le mélange électro-sonorités africaines ne prend pas (enfin, pas chez moi). Je n’y trouve pas mon compte ce soir. Gédéon le chanteur a pourtant une très belle voix mais je n’arrive pas à me laisser embarquer dans cette transe colorée. A réécouter donc, mais ailleurs, dans un environnement et un moment plus propices.


– Par contre,les californiens de Funeral Party m’embarquent complètement. Un rock viscéral et dansant à guitares.
– Je snobe Beataucue et son nom imprononçable, préférant papoter autour d’un verre avec le rédac-chef de Ouest-France Rennes.
– Derniers décibels avec The Toxic Avenger. De l’électro aux grosses basses saturées. Le Hall 3 vibre à l’unisson avec mon palpitant. Etrange sensation.


02h et quelques… il est temps de rentrer à Rennes, non sans tester le dispositif anti-alcoolémie de la Cavalerie Bleue. Un baptême de Trans au Parc Expo réussi !
–> mon article pour Alter1fo : Trans Musicales au Parc Expo : Veni, Vidi, Vici

Vendredi 10 décembre

Réveil en douceur… Prête à affronter une nouvelle journée de décibels. Mais avant, place au secouage de neurones ! pour rien au monde je ne raterai les conférences du Jeu de l’Ouïe organisées pendant les Trans (Des décibels aux neurones : les Conférences du Jeu de l’Ouïe pendant les Trans Musicales ) .

Direction les Champs Libres donc et sa salle de conférence confortable et propice à la léthargie intelectuelle. Au programme, le hip-hop et son retour aux sources : comment le hip-hop se régénère en puisant dans ses racines.  Et ce fut passionnant, comme d’habitude ! Avec, cerise sur la gâteau, un concert des plus swingants ! Et pourtant, le hip-hop, ce n’est pas trop ma tasse de thé.

Mais là, Blitz the Ambassador et sa sauce cuivrée, ça donnait furieusement envie de se lever et d’onduler ! (compte-rendu plus exhaustif ici : Jeu de l’Ouïe et Transmusicales : Blitz the Ambassador à bord ).

Fronton bleu
Hop hop hop, le concert est à peine fini, que je traverse la ville en courant presque pour atterrir à la Cité. Ah, la Cité ! pour rien au monde je ne louperai ces deux soirées transmusicaliennes  (–> Pourquoi j’irai à La Cité pendant les Trans ). Trois groupes pour trois ambiances. Un peu d’intimisme dans cette salle historique où d’une année sur l’autre, on recroise les mêmes têtes.
– Un premier groupe rennais pour ouvrir le bal. Le concert de La Corda m’a hypnotisée et me file encore des frissons rien que d’y penser aujourd’hui. Ambiance très particulière, épurée mais puissante. Touchante et vibrante. De très belles lumières et jolies images. Une vraie découverte.

La Corda

– Place ensuite à Outasight, annoncé comme la révélation des Trans. Pourtant, ce hip-hop dansant me fait fuir à l’extérieur… Pas grand-chose à dire donc, si ce n’est qu’il fait très frais dehors et que l’on patiente en sautillant gentiment pour se réchauffer.
– Dernier concert avec Dengue Fever. Un combo assez étonnant oscillant entre le chant khmer exotique de la cambodgienne Chhom Nimol et les psychédéliques californiens qui constituent le reste du groupe. Etonnant mais pas forcément passionnant ou transportant. Les sonorités très aigües de la langue khmer me titillent les tympans et je trouve que ça manque un peu de je-ne-sais-quoi pour relever le tout.
Zou, 21h. Il est temps de rentrer au chaud et rédiger mon article…

–> mon article compte-rendu pour Alter1fo : Trans Musicales 2010 : Un vendredi soir mi-figue mi-raisin à la Cité

Samedi 11 décembre

Grass’mat’ écourtée par mon réveil. La journée s’annonce chargée ! Passage au Liberté pour récupérer mes billets accrédités ; coup de colère après le préposé aux médias qui m’annonce froidement et avec une excuse toute pourrie que je n’aurai pas de place pour aller voir Stromae à l’Aire Libre avec mes copines de danse (avec ou sans élan la baffe ?). Répétition de danse avec les filles de la Compagnie. Avaler un sandwich sur le pouce dans le métro en revenant vers les Champs Libres.

Deuxième conférence du jeu de l’Ouïe ou comment l’électro renouvelle les musiques d’Amérique Latine. Melting-pot de sonorités, d’influences, de noms inconnus ou comment éveiller l’envie d’écouter plein de choses ! Et puis un groupe tout en couleur, Systema Solar, dont les premières notes font se lever toute la salle de conférences !

Malheureusement, je dois filer rejoindre la Cité… Trois nouveaux concerts dont un qui est attendu avec impatience !

En attendant...

Et ça commence par un concert annulé mais remplacé. On a appris il y a deux jours que Pigeon John ne pourrait pas venir faire honneur à la Salle de la Cité car venait de lui tomber dessus une interdiction de sortie du territoire américain pour cause de PV non payé… Remplacé haut la main par les jeunes Normands de Belone qui ont relevé le défi. Et ils ont livré leurs tripes, les « petits » sur scène ! A suivre, dans les mois à venir.
Les éclectiques new-yorkais d’Ava Luna font leur baptême de concert à Rennes, en France et en Europe. Ce qui ravit le public. Un concert très surprenant, oscillant entre soul des girls groups des sixties et pop rock électro. Ils sont drôles, sympas, modestes, presque timides sur scène. Musique inventive, expérimentale sur certains morceaux. De très belles voix qui sont comme le squelette de ce set. Concert marquant de la soirée par son originalité musicale.
Enfin, dernier concert, par les très attendus Wu Lyf. Les diaboliques mancuniens ont créé un halo de mystère autour d’eux. Refus des interviews, visages masqués sur les photos, MySpace potache sans réelles informations. Le groupe est attendu au tournant. Et ce tournant fut une révélation. Scotchés nous sommes restés par cette voix éraillée, par cette musique puissante, par leur prestation scénique si épurée qu’elle laisse toute latitude à la musique… On les a laissés partir, un peu pantois, peu rassasiés. Comme des enfants qui diraient : « Encore ! » inlassablement.

–> Mon article compte-rendu pour Alter1fo : Trans Musicales 2010 : un samedi soir réussi à la Cité

Et cette 32è édition des Transmusicales s’est arrêtée là pour moi, sur une note plus que positive donc. Elle m’a laissée exsangue et épuisée mais c’est toujours le prix à payer ! Me voilà rassasiée par contre de décibels pour un certain temps (jusqu’au prochain concert en janvier…). Un peu de fierté aussi est venue pimenter ce WE : avoir participé avec tous les bénévoles et passionnés d’Alter1fo à la couverture de cet événement musical et être cité par Arte Live Web au même titre que Libération et les Inrocks. La récompense est aussi là…
Et si vous avez encore envie de lire des articles sur les Trans pour vous faire une idée de ce qui a été programmé durant ce WE de folie, je vous livre une petite compil’ locale très personnelle (il y en a sûrement d’autres ailleurs) :

– le dossier Transmusicales sur Alter1fo

– Les articles Bars en Trans et les articles estampillés Transmusicales 2010 chez Disso, grande prêtresse de l’excellent blog musical rennais Derrière la fenêtre

– quelques vidéos de concerts chez Arte Live Web

– les articles Transmusicales 2010 de Top Up Your Sound Box ! du très sympathique blogueur rennais Pannouf

– si vous aimez fouiner, il y a de très chouettes vidéos sur les Trans sur le site de la Ville de Rennes tournées et montées par AntoRFK. Impossible de vous donner un lien, le site est trop bordélique… A vous de chercher !

A l’année prochaine les Trans !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s