Si tu ne vas pas au Bolchoï, il viendra à toi !

J-53 ! avant de réaliser un vieux rêve de gamine en tutu : voir en vrai le corps de ballet du Bolchoï.

Ben oui, le Bolchoï quand on est un petit rat d’école de danse, c’est tout un imaginaire fascinant. Des pointes, des tutus, de somptueux décors, de grands chorégraphes, de chouettes musiques… Le temple mondial du ballet classique tout de même !

Mais bon, j’ai grandi et je suis aussi prête à voir autre chose. Alors quand au détour d’un WE à Paris en Octobre, de très proches amis m’ont parlé d’une venue du Théâtre du Bolchoï à Paris, j’ai supplié à genou (ou presque)  pour qu’ils me trouvent une place ! Il faut dire que l’affiche était plutôt alléchante : Preljocaj en chorégraphe, 10 danseurs  du Théâtre du Bolchoï et onze danseurs de la compagnie Preljocaj, le tout sur une musique de Laurent Garnier. Autant dire que Suivront mille ans de calme risque de décoiffer les chignons les plus conventionnels ! Direction Paris (et Evry ) donc le samedi 19 mars pour découvrir l’étonnante création du chorégraphe et cette collaboration franco-russe entre danseurs classiques et contemporains.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s