Décibels écossais avec The Phantom Band

J’ai fait des infidélités à l’Antipode jeudi soir… Direction l’UBU pour le concert de The Phantom Band, accompagnée de la célèbre blogueuse et twitteuse DissoGirl de l’incontournable blog musical rennais Derrière la fenêtre.

Et c’est un UBU presque vide qui va nous accueillir. Tant mieux ! on aura moins de difficulté pour accéder au bar et se faire servir des verres de bière…
Premières notes de la soirée avec Young Michelin, cinq garçons marseillais qui viennent de remporter le concours CQFD Inrocks 2010. Jolie carte de visite ! cependant, au bout de trois chansons, la magie n’opère toujours pas. Et nous retournons d’un pas décidé dans l’antichambre houblonnée de l’UBU…

© LR

La salle se remplit peu à peu et c’est devant un public nombreux que The Phantom Band investit la toute petite scène de l’UBU. Dès les premières notes, Disso et moi vibrons à l’unisson. Ce groupe a une autre envergure que le précédent et en tout cas correspond plus aux attentes de nos squarnes. Du rock aux consonances électro plus marquées sur ce deuxième album The Wants sorti en octobre 2010 (dont vous pouvez écouter quelques titres ici même sur le site officiel du groupe).

Richard Princeton, le chanteur, a une voix très troublante, grave et envoûtante (qui ne nous laissera pas de marbre). Et les 5 autres membres du groupe ont tous une particularité : le batteur machouille négligemment un chewing-gum tout en se donnant corps et âme, le bassiste ferme les yeux et vit pleinement ses morceaux, l’un des guitaristes, sans doute très timide, ne nous montrera que son dos ou vaguement son profil…

Chaque morceau est puissant et nous entraîne vers des sonorités peu attendues. Les garçons semblent habités par une force mystérieuse, probablement aidés par les rasades de whisky qu’ils ingurgitent entre chaque chanson. Mais ce sont de vrais écossais de Glasgow : chaque rasade maltée est avalée en alternance avec avec une goulée d’eau de source !

Ils semblent tout de même fatigués mais sans pour autant produire un set qui en pâtisse. Il faut dire que le chanteur fête son anniversaire (et le public de l’UBU d’entonner gaiement un « Happy Birthday » a capella) et que le whisky a dû couler à flots !

Groupe à suivre donc…

[Une sympathique video sur Ouest-France pour les curieux ]

Publicités

4 réflexions au sujet de « Décibels écossais avec The Phantom Band »

  1. Louie

    Le compte rendu et la vidéo de Ouest France donnent envie! Ca avait l’air bien. Je les avais vu sur leur première tournée, c’était très bon.
    Leurs deux albums sont très bon, surtout le premier. Ils méritent d’être mis plus en avant.

    Répondre
    1. LeeZen Auteur de l’article

      @Louie : grande découverte pour moi (j’ai toujours trois wagons de retard). Et je vais vraiment écouter toute leur discographie attentivement. Le concert était très chouette en tout cas, et donne vraiment envie de les suivre !

      Répondre
  2. Ping : Tweets that mention Décibels écossais avec The Phantom Band « Déambulations rennaises -- Topsy.com

  3. Ping : Passeurs musicaux en 24 images seconde | Le Bazar

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s