Comme un poisson dans l’eau

Dernier cours de natation hier matin avant les vacances. Dernier cours tout en souffrance et en efforts. Ou quand le masochisme rattrape mon besoin viscéral de dépense physique pour cause d’hyperactivité prononcée.

7h55 au bord du bassin. 8h dans l’eau, c’est parti. Point d’accessoires de torture requis sur le tableau ce matin. Autant dire, au vu du programme inscrit à la craie sur ce grand tableau noir, que nous allons devoir sortir nos tripes pour arriver au bout de l’entraînement.

On commence joyeusement par 1000m d’échauffement (à faire en 30 minutes). Vous pensiez nager tranquillement pendant  40 longueurs ? que nenni ! les 1000m seront une succession d’exercices plus difficiles les uns que les autres.

On commence par du crawl. 25m avec un bras bloqué le long du corps et la respiration placée du côté du bras qui nage… Puis on inverse les bras au retour au retour et on fait un 50m nage normale ensuite. On reprend l’exercice mais cette fois en respirant cette fois ci du côté du bras bloqué. De quoi travailler sa rotation d’épaule ou alors, c’est la tasse assurée ! Le temps de se noyer une ou deux fois pendant les 300 mètres que compte l’exercice, et on enchaîne joyeusement avec 100 mètres de crawl en nage 2 temps puis 6 temps.

Hop hop hop, jambes et bras sont dégourdis pour attaquer l’exercice de brasse. Le train séparé, vous ne connaissiez pas  le voilà ! 200 mètres en isolant les bras des jambes : 1 mouvement de bras de brasse enchaîné avec juste un mouvement de jambes. Puis deux mouvements de bras, deux mouvements de jambes puis trois… Nager la brasse uniquement avec les bras vous assure une jolie carrure de nageuse est-allemande. Et quand seules les jambes travaillent, il faut veiller à prendre de la profondeur, sous peine de faire grenouille en surface !

Allez, allez, on poursuit avec un exercice de dos assez étrange pour qui nous regarderait au bord du bassin ! il s’agit de faire aileron de requin avec un bras tendu à la verticale du corps hors de l’eau. Et hop, quand l’autre bras arrive au même endroit, c’est celui-ci qu’on laisse dehors et l’autre part effectuer sa manœuvre. Toujours pour travailler la rotation des épaules, obligatoire si vous voulez prendre de temps en temps votre respiration et évitez le mode sous-marin sur toute la longueur du bassin.

C’est presque la fin. Ne reste plus qu’à travailler le papillon (la nage baleine, vous savez !). Là, pas de fioriture, un exercice simple mais qui fait ses preuves : 200 mètres en alternant nage rattrapée et nage complète. A savoir 25 m en effectuant le mouvement de bras du papillon d’un seul côté avec l’autre bras bloqué devant puis 25 m en nage complète. Et hop, on inverse les bras sur le 25 m suivant.

Et voilà, échauffement fini ! on peut continuer la torture. Et quand le prof vous dit d’un air réjoui « Bon maintenant, ça va être difficile ! », rappelez moi la prochaine fois de sortir en courant du bassin… Alain, notre bourreau préféré, nous avoue même que certains ont vomi dans la semaine à la fin de l’exercice qui va suivre. Gloups ! pauvre de mon petit déj’…

Alors, voilà, on nage en binôme. Le principe, un 150 m à répéter 4 fois. Le premier nageur part sur un 50 m à fond dans sa nage de spécialité. Puis le deuxième, en relais, part pour 50 m. Quand votre binôme a fini, vous enchainez avec un 100m toujours à fond (quand on aime, on ne compte pas !). Puis votre camarade de souffrance prend le relais et effectue son 100m à fond. Et on reprend sur un 50m. En gros, votre temps de récupération correspond au temps de nage de votre binôme. Plus il nage vite, moins vous récupérez. C’est tout le principe de la nage en aérobie. Attention au SAAL, le Seuil d’Accumulation d’Acide Lactique !
Autant vous dire que nous avons tous cru mourir… Que j’ai eu une drôle de sensation au niveau des épaules (ou une carrure gonflant à vue d’œil). Que malgré l’effort et la fatigue, je me suis sentie planer, vraiment. Et que je suis sortie du bassin, chancelante, shootée à l’endorphine mais ravie.

Ne jamais oublier que ce qui s’acquiert difficilement, se perd très facilement… Je prends donc RDV le plus rapidement possible avec un bassin aquatique pour ma semaine de vacances !  Comment ça je suis maso ?!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s