Vibrations Electriques #4

Pour qui vit à Rennes et s’intéresse un tant soit peu à la musique, il y a fort à faire. Entre les festivals de grande renommée ou plus discrets, entre les salles de musiques actuelles et la salle de concert grand public en plein centre-ville (et tout le mal que j’en pense), entre les cafés proposant des concerts et le parc expo transformé en Music-Hall…  Et au milieu de tout ça, il y a entre autre une radio, Radio Campus Rennes pour ne citer qu’elle, qui mène des projets fort intéressants et dont j’aimerais me faire l’écho. Pas uniquement parce qu’ils ont eu la gentillesse de m’envoyer le CD dont je vais vous parler mais parce que je trouve la démarche plutôt salvatrice eu égard au coma  dans lequel se trouve l’industrie musicale actuellement (cf Article dans Next, supplément tendance et culture de Libé).

Radio Campus Rennes, plus communément appelée RCR, est une radio associative installée sur le Campus de Villejean à Rennes 2. Elle s’adresse aux étudiants, mais pas que, et « se caractérise par une programmation musicale originale, faisant une large place aux artistes et labels indépendants » (dixit Wikipedia). Et son soutien à la scène locale se traduit notamment par l’édition d’une compilation des groupes et artistes musicaux du bassin rennais chaque année : Vibrations Electriques.  Car oui, Rennes est une caverne d’Ali Baba en matière de musique… Et s’il me plaît d’assister à des concerts d’artistes connus, le fait, à Rennes, de pouvoir au détour d’une salle de concerts ou d’une estrade de café entendre de jeunes artistes et pouvoir les soutenir, je trouve ça plutôt intéressant et satisfaisant…

Bon, justement, et si on en parlait de cette compilation… 16 titres, et des horizons très différents. Des noms connus, des artistes déjà vus sur scène et les autres, ceux dont on n’a jamais entendu parler et qu’il est bon de découvrir. Je ne suis pas une grande spécialiste de la musique, contrairement à certains musicocrates rennais qui se reconnaitront aisément, et je ne parlerai donc ici qu’en mon propre nom et ma propre sensibilité musicale…

Garbo, Ladylike Lily et Kowalski sont des Rennais que l’on ne présente plus. J’aime bien. Kowalski me replonge instantanément dans l’atmosphère des pièces du cirque nouveau : c’est doux et poétique. Tout comme Bends. L’intro « Bruit de bottes » tranche avec cette voix douce et obsédante.

Il y a des ovnis sur cette compil : Matmon Jazz (By Ordoeuvre). Ce jazz électro qui sample des sons de cloche et des portes de maison hantée en intro est assez déroutant lors de la première écoute mais pourquoi pas ! ça change des sessions « Jazz à FIP » que je peux écouter… L’ovni délirant et étrange de Monkey and Bear : un morceau à synthé ou sons provenant d’une borne Arcade, comme un Pac Man musical !

Il y a ceux qui me rappellent quelqu’un. C’est le cas de Diemaav & Homecooking. Une très jolie voix à la Keziah Jones. Ou ceux qui me font voyager dans le temps : Revival 80 avec Splash Wave, dont j’aime beaucoup le morceau Passing Breeze.

Il y a les morceaux plus pêchus, qu’ils soient à tonalité rock  (Pepper dream) ou rap (Da Titcha). Unité Maü Maü me donne irrésistiblement envie de danser et puis j’aime bien le côté sombre de leurs paroles sur « Rendez-nous nos vies ».

Personnellement, j’ai des difficultés pour apprécier le slam et je n’ai donc pas aimé Rollingman Elektrik Slam. Idem pour Appartement Mental : je n’ai pas accroché et je ne sais pas pourquoi. Mais tout ceci est très personnel. Quand au batucada électro de Dakunt et au morceau de Douchka, je pense qu’il faut une écoute dans un autre contexte que celui de mon salon en plein après-midi…

Et on finira par la touche reggae de Kenyon, qui ne représente pas non plus ce que j’écoute le plus.

Et si la scène locale vous intéresse plus d’une fois par an, vous pouvez écouter l’émission L’Entrée des artistes sur Radio Campus Rennes. Laissez-vous embarquer par la voix sexy et suave de Mathias Durand, musicocrate rennais et animateur de l’émission. Celui dont la voix est aux ondes hertziennes rennaises, ce que les voix « charmeuses » de FIP représentent pour le reste de la France…

Vous voulez écouter cette compil’ ? un seul clic et vous pouvez la télécharger sur le site de Radio Campus Rennes, voire même la gagner (un petit concours, une réponse et zou !).

Et puis, si vous voulez en savoir encore plus sur la démarche dans laquelle s’inscrit cette compilation, lisez l’interview de Mathias (programmateur de RCR) et Vincent (chargé communication de RCR) réalisée par Alter1fo.

Ouvrez grand vos squarnes ! et restez curieux…

Publicités

Une réflexion au sujet de « Vibrations Electriques #4 »

  1. Ping : Moleskine chargé… en juin ! « Déambulations rennaises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s