Le Grand Soufflet m’a tuée…

Sur les rotules. Ce Festival du Grand Soufflet m’a essoufflée mais c’était chouette. Et si vous imaginez encore que l’accordéon, ce n’est que Yvette Horner, la musette et les bals populaires, je ne pourrai rien faire pour vous !

Il faut être un tant soit peu curieux : oser braver l’inconnu et ces noms étranges qui apparaissent sur le programme tous les ans et que l’on ne connait ni d’Eve ni d’Adam ; braver le Hors-rocade de Rennes et oser se perdre un vendredi soir à Chartres-de-Bretagne par exemple ; et enfin faire un pied de nez à l’automne qui commence à rendre les nuits fraîches…

Mais une fois que vous êtes sous le Chapiteau, c’est gagné. Il y fait chaud, les bénévoles sont d’une gentillesse à toute épreuve. La jauge étant assez réduite, pas de problème de foule ahurissante. Et puis, tant mieux pour nous, mais malheureusement pour le festival, l’accordéon ne séduit pas en masse les rennais . On évite donc l’afflux de bobos bien trempés comme cela peut-être le cas sur d’autres événements rennais… Alors, pourquoi se priver de ce Festival à taille humaine et à programmation insolite ?

Ce que j’ai découvert cette année (avec le lien vers l’article Alter1fo que j’ai rédigé. Pour les plus curieux d’entre vous !) :

Johanna Juhola et son Trio : une drôle de finlandaise, toute excentrique et ébouriffée. Qui joue de l’accordéon avec une dextérité incroyable et change de registre avec une facilité déconcertante. Une jeune femme très drôle et très touchante. Un vrai bonheur !

Une très jolie exposition d’accordéons « L’accordéon voyage et s’expose » : après avoir retrouvé le chemin du Pôle Sud à Chartes-de-Bretagne, j’ai pu jeter un œil curieux sur cette chouette expo. De très vieux accordéons pour une collection de soufflets qui ont marqué l’histoire et les pays… Une scénographie assez intéressante : de grandes valises noires entrouvertes avec des souvenirs liés à l’instrument, des extraits vidéos et musicaux.

Lola Lafon : romancière, compositrice et chanteuse. Des textes rageurs qui m’ont donné envie de découvrir son travail littéraire. Un univers assez intéressant. A suivre…

« Porte-jarretelles et piano à bretelles » : un show burlesque particulièrement décapant. Avec paillettes, humour, formes généreuses et nippies. De la bonne humeur à 200%. Et une ferme envie d’envoyer paître les conventions, quelles qu’elles soient.
Porte-jarretelles et piano à bretelles-13

Création Gurzuf & Dominic Sonic : quand l’accordéon peut être rock et punk et dégager un maximum. Gurzuf, un duo biélorusse qui manipule accordéon et batterie avec une fougue et une créativité assez délirantes. Uns soirée étonnante, contrastant étrangement avec celle à laquelle j’avais assisté la veille, bien plus froufrous et paillettes ! Une soirée éminemment enrichissante côté houblon et discussions par ailleurs…
Création Gurzuf et Dominic Sonic-8

La Caravane Passe : pour une soirée de clôture survitaminée en présence de mes copines de danse orientale. On a trusté le premier rang, on a dansé, chanté, vibré. Une fin de Festival comme une grande fête. [et un genou qui dit STOP, vraiment STOP !]

Vivement l’année prochaine (avec un genou – presque – tout neuf !).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s