Un dimanche après-midi en cuisine

Nos voisins germaniques ont une jolie tradition de Noël : fabriquer tout plein de petits gâteaux que l’on offre au moment du café et que l’on distribue autour de soi en attendant Noël, j’ai nommé les Weihnachtsplätzchen. On en trouve de toutes sortes, de toutes formes (merci les emporte-pièces !) et pour tous les goûts.

Ma convalescence touchant à sa fin et mon genou supportant de mieux en mieux la position debout, je suis allée passer mon dimanche après-midi chez JuJu, mon ami de toujours pour passer l’après-midi en cuisine avec Tina, son amie allemande. Apprentie pâtissière donc qui a découvert avec bonheur les secrets de ces petits gâteaux…

Mais point de cuisine sans Bible culinaire : Backen macht Freude, le manuel de cuisine publié en 1960 et réédité il y a peu. Toute ménagère allemande se devait à l’époque de l’avoir dans son placard. Il faisait même office de manuel scolaire pour la grand-mère de Tina.

Bible de la pâtisserie allemande

A l’intérieur de cette Bible, des recettes bien sûr mais aussi un comparatif assez amusant des robots électro-ménager… Jamais sans mon Krups ou mon Bosch !

Jamais sans mon électro-ménager Bosch !
Rien à voir cependant avec les manuels d’économie domestique ou familiale qui traînaient en France en 1960…

Au programme de cet après-midi entre farine et rouleau à pâtisserie : 5 petits gâteaux dont je vous communiquerai les recettes plus tard, une fois que Tina me les aura traduites.
– Pour amateurs de parfums tropicaux : des meringues à la noix de coco, où la principale difficulté réside dans la montée de 8 blancs en neige…

Coup de fouet

– Pour amateurs de jeux : des boules de flipper au chocolat blanc… Joyeux mélange d’une pâte à gâteaux émiettée, de pépites de chocolat, de jus d’orange, le tout nappé par du chocolat blanc et des filaments de chocolat noir fondu.

Boules de flipper comestibles

– Pour amateurs de montagne : Des étoiles des neige et des cœurs amoureux ! Et probablement les biscuits qui nous ont demandé le plus de travail et de dextérité. Les uns sont « collés » avec de la gelée de groseille, les autres avec un mélange peu calorique chocolat blanc fondu-mascarpone…

Coeurs de groseille Etoile des neiges

Et tout ça en musique…

On a aussi fait des petits craquants caramélisés à la noisette mais j’étais bien trop occupée pour les immortaliser. Au final, des gâteaux pour un régiment mais qui ont l’avantage de se conserver parfaitement dans une boîte en fer (avec, petit secret de ma mentor, un morceau de pomme qui absorbe l’humidité…). Beaucoup de travail toutefois car nous avons passé 5h en cuisine pour 5 fournées de gâteaux différents…

Et toutes les photos par là pour celles et ceux qui voudraient émoustiller leurs pupilles et leurs papilles…

http://www.flickr.com//photos/leezen/sets/72157628387952743/show/

Publicités

2 réflexions au sujet de « Un dimanche après-midi en cuisine »

  1. jaygarrickstrip

    Tout cela donne terriblement envie! … et me fait regretter de ne pas être en Allemagne à cette période de l’année!

    « Backen macht Freude » : j’adore… vive les années 60 et la liberté des femmes! (…)

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s