Moleskine chargé… en février !

Février, le ski, la neige, les crêpes, la Chandeleur… j’en passe et des meilleures ! Pléthore d’activités à venir en tout cas. Et puis, Travelling oblige, Rennes sera bruxelloise ce mois-ci. Honneur aux frites donc ! Allez, on se bouge !

Pommes FritesPommes Frites © colonnade on Flickr (licence Creative Commons)

On s’bouge pour manger des frites !

– Du jeudi 09 au dimanche 12 février à partir de 18h : Installation d’une véritable baraque à frites pour fêter Travelling. Vous la trouverez Boulevard de la Liberté (proche de l’ancien Restaurant Universitaire). Au menu : frites, fricadelles et autres croquettes !!

On s’ bouge aux Champs Libres !

Tout le programme de février des Champs Libres en pdf.

On s’bouge au cabaret !

Du jeudi 02 au 12 février (Salle de la Cité) : Le Fla Fla Fla : Nathalie Tarlet et toute sa bande reviennent à Rennes les 2, 3, 4 et 9, 10 et 11 février à 19h30 pour leur cabaret déjanté et es dimanches 5 et 12 février à 12h30 en formule brunch cabaret. Un cabaret pour rire de bon coeur en levant la jambe et le coude !

Vendredi 17 février à 20h (Théâtre du Cercle) : Aïe aïe aïe tout court, le collectif d’artistes pastrèsdisciplinés présentera une soirée labyrinthique, dont on ne sait rien, mis à part qu’elle nous surprendra !

On s’bouge au cinéma !

Du 07 au 14 février 2012 : Festival Travelling avec Bruxelles à l’honneur ! Une programmation riche et dense… A vos fluos ! A noter, l’opération Les Amis du festival est reconduite ! A vous le cinéma pour 2.20€, dans la limite des places disponibles. Tickets à glaner dans les lieux suivants : Bar La Bernique Hurlante, Boulangerie Cozic (10 rue St Hélier, en face du TNB), Café Le Cortina, Café Le Papier Timbré, Disquaire O’CD, Le Café des Bricoles, Le Café du Port, Les Cycles Guédard, Librairie Critic, Librairie La Courte Echelle, Librairie Le Chercheur d’Art, Librairie Le Failler, Librairie M’ENFIN, Librairie Planète IO, Restaurant l’Abri du Marché, Restaurant Le Knock, Restaurant Le Phoenicien, et Wall Street Institute.

Mardi 7 février à 19h30  (Le Diapason, campus de Beaulieu) : Projection thématique autour de la bête avec La belle et la bête de Jean Cocteau + La Mouche de David Cronenberg. Par l’association Cinemaniacs.

Jeudi 9 février à 20h00 (Liberté L’étage) : Soirée Blind Test En partenariat avec Canal B. Pour la deuxième année consécutive, Le Cinéma est mort, l’émission nécrophile de Canal B organise son Blind Test spécial Travelling (6e édition). Au programme : une sélection brassée avec amour d’extraits de cinéma, en version originale, en version française et parfois même… en belge. A la clef, pour les cinéphiles les plus maniaques d’entre vous, sont à gagner des places et pass pour le festival mais aussi des dvds offerts par les indispensables éditeurs vidéos Carlotta et Potemkine. Inscription à partir de 20h00.

Dimanche 26 février à 18h (TNB) : Dans le cadre d’Urbaines, « Women are heroes » de JR. L’artiste en travaillant incognito, transforme les rues, les immeubles, les bidonvilles, les favelas et des villages entiers en galerie d’art et rend hommage aux habitants au travers d’une démarche artistique spectaculaire.

On s’bouge au théâtre !

Mardi 7 février, à 20h, La Paillette Théâtre : Jérémy Fisher. Le héros de ce conte peu banal raconte l’histoire de sa vie. Dès sa naissance, il n’est pas comme tous les autres. Son papa et sa maman sont intrigués, mais heureux d’avoir cet enfant qui a les pieds et les mains palmés… et qui se transformera en poisson. Par le Théâtre du vestiaire.

Mercredi 22 février, à 16h (Maison du Ronceray) : La merveilleuse aventure du Bandonéon à sonnette. Du théâtre pour enfants mais pas que : Elle est très petite et parle le langage du bandonéon, Lui est très grand et communique à coups de sonnette. Il faut donc faire des pieds et des mains pour se faire remarquer. Un duo de clowns tout public. Tarif 5€, autre : un parent gratuit par enfant.

Du 28 février au 03 mars à 20h (TNB) : Husbands de John Cassavetes. L’escapade de trois amis, la fugue de quadragénaires en crise. Harry, Archie et Gus, heureux maris et pères, apprennent la mort de leur quatrième ami, Stuart. Cette disparition les confronte, au cours d’une nuit débridée, à une douloureuse remise en question de leur vie.

On s’bouge pour voir de la danse !

Mardi 28 février, à 20h30 (Carré Sévigné à  Cesson-Sévigné) : Cie Käfig au Festival Avant Scène 2012. Proposant un curieux alliage où l’énergie de la danse se mêle à l’humour et aux sonorités du violon et du talk box, la compagnie Käfig met en scène six danseurs de hip-hop pour un savant mélange d’exploits physiques et de douceur poétique. Tarif 22€, réduit 20€.

On s’bouge chez les geeks !

Du mercredi 01 au samedi 04 février (Jardin Moderne entre autres) : Jardin numérique, un événement participatif qui défend la créativité au quotidien, l’accès aux technologies et le partage des savoirs. Initiations, ateliers, expositions, démonstrations, rencontres, conférence, table ronde, au Jardin Moderne, aux Champs libres et à la Cantine numérique.

On s’bouge en faisant du sport !

Du vendredi 3 février au dimanche 5 février, de 10h à 19h et de 10h à 18h (Saint-Erblon) : On s’équipe pour randonner au salon Les Randofolies.  Tarif 4€, réduit 3€.

Samedi 04 février de 10h à 18h (Triangle) : Stage de danse africaine par Erébé Kouliballets : un cours technique, un travail d’atelier, en abordant une danse de répertoire (Ghana ou Bénin) et d’expression africaine. Tarifs: 45 € la journée pour les adhérents Kouliballets et Triangle.

Du lundi 13 au samedi 18 février  (Triangle) : Stage de capoeira par la compagnie ladaïnha  qui invite de nombreux maîtres internationaux pour ce stage, rendez-vous majeur de la capoeira en Bretagne. Renseignements et inscriptions au 06 30 40 51 58.

Jeudi 16 février, de 19h à 21h (Musée de la danse / Saint Melaine) : dance floor avec David Zambrano. Un jeudi par mois, de 19h à 21h, le Musée de la danse vous invite à suivre un artiste pour un moment de pure dépense. David Zambrano est performeur et improvisateur. Conditions : 5€, à partir de 16 ans, il n’est pas nécessaire de s’inscrire

Du lundi 20 février au samedi 25 février (Triangle) : 6èmes rencontres Flamencas. Stages de flamenco, danse et chant  avec Cécile Apsâra, Felipe de Algeciras et Olayo Jimenez ;  scène ouverte : démonstrations, échanges avec les artistes samedi 25 février de 18 h à 20 h.

Mardi 21 et mercredi 22 février (gratuit – à partir de 18 ans) de 19h à 21h : Atelier de percussion corporelle dans le cadre d’Urbaines :  Sous la houlette de MAJIKER, apprenez les techniques qui transformeront votre corps en un instrument de musique. Renseignements et inscriptions au 02 99 67 32 12 ou par mail.

Vendredi 24 février à 20h (Entrée Libre) : Amateurs en scène et Bal funk :  L’Antipode MJC et la Compagnie Engrenage se retrouvent pour la troisième édition autour d’une volonté de « mettre en lumière » les pratiques amateurs et défendre l’idée qu’en chacun de nous sommeille un Fred Astaire ou un James Brown qui ne demande qu’à s’exprimer. Mélange de genres, des âges, la scène rennaise foisonne. Lors de cette soirée, découvrez également une démonstration d’Urbanball.

On s’bouge pour zyeuter des expos !

Du samedi 04 au lundi 06 février de 15h à 18h (Brigitte Industrie – 48 Boulevard Villebois Mareuil) : Hanging Around 2. Exposition proposée par Standards Expositions. Deuxième édition du format Hanging Around (Cf Hanging Around 1). Les artistes apporteront leurs pièces à 17h00 à la galerie pour le montage. A 18h30, l’accrochage fini ou non, la galerie sera ouverte au public pour le vernissage.

Du samedi 4 février au samedi 21 avril, de 14h à 18h (40mcube) : Analnathrach – Antoine Dorotte place le dessin à la base de son travail. Il le pratique sur divers supports en utilisant différentes techniques. Analnathrach présente de nouvelles oeuvres produites par 40mcube et donne une vue d’ensemble du travail protéiforme de l’artiste, entre sculpture monumentale, polar et BD.

Mercredi 08 février à 18H30 (Antipode) : Inauguration Urbaines et vernissage des expositions :  Nous vous donnons rendez-vous autour d’un apéritif ludique pour rencontrer les artistes rennais qui exposeront et découvrir l’ensemble des propositions qui rythmeront cette 3ème édition d’URBAINES. C’est l’occasion de se retrouver pour partager un moment chaleureux, ponctué par la performance de MIGWEL (graphiste rennais et Skin jacker), de démonstrations, de musique et de… surprises ! – Entrée Libre

Jeudi 09 février à 20h30 (Salle de conférences Hubert Curien – Champs Libres) : Photorama : Bruxelles, traversée urbaine (France, 2011/12, 10 min, coproduction Clair Obscur, Les Champs Libres et le CREA-université Rennes 2, réalisation : Mirabelle Fréville). Le photographe Marin Hock aime à saisir les lumières, les couleurs et les ambiances de la ville. Pour Travellling, il a choisi pour sujet Bruxelles, sa ville natale qu’il a très peu photographiée. Une traversée urbaine semée d’errances et de rencontres. ➔ En partenariat avec le festival Travelling Bruxelles

Jusqu’au vendredi 17 février de 13h à 18h ( galerie Art & essai, métro Villejean-Université) : Qui-vive de Samuel Bianchini – La présence de visiteurs dans la galerie et les bruits provenant de la bibliothèque au-dessus agissent sur l’installation interactive Qui-vive, proposant une mise en scène inquiétante, animée d’une force mystérieuse. Ouvert du mardi au vendredi. Gratuit.

Jusqu’au 18 février de 11h à 18h (Cabinet du livre d’artiste, Bâtiment Erève, Université Rennes 2 ) : Tracts. Cette exposition propose une histoire du tract d’artiste à partir des premiers exemples notables d’un phénomène qui, depuis Dada et le Surréalisme, a été investi par les situationnistes, Fluxus ou certains collectifs d’artistes plus contemporains comme Présence Panchounette ou le duo des Tract’eurs, formé par Antonio Gallego et Roberto Martinez, auquel les éditions Incertain Sens consacrent, à cette occasion, une anthologie. Ouvert du lundi au jeudi de 11h à 18h, hors vacances universitaires. Entrée libre.

Jusqu’au samedi 25 février, de 13h30 à 17h30 (Centre d’information sur l’urbanisme, 14 rue Le Bastard) : Portraits de villes en Méditerranée. Exposition sonore réalisée par Laëtitia Brisard (Institut d’urbanisme de Paris) et Florent Fresneau (diplômé de l’Institut d’urbanisme d’Aix-en-Provence), sur Alger, Tunis, Le Caire, Jérusalem et Beyrouth, suite à leur voyage dans ces villes effectué de février à août 2011. Gratuit.

Jusqu’au 04 mars (Au Bon Accueil) : Je Suis Le Petit Chevalier de Félicia Atkinson. Inspirée de la beat generation, du mouvement Do It Yourself, de l’arte povera, du psychédélisme, de Fluxus et des surréalistes, la question de l’Expérience est au centre du travail sonore et visuel de Félicia Atkinson.

Jusqu’au au dimanche 11 mars, de 12h à 19h et de 14h à 19h (La criée centre d’art contemporain) : Salt Lake, la série photographique de l’ ukrainien Boris Mikhailov date de 1986. Ces 50 photographies nous transportent dans une Ukraine soviétique au bord de l’implosion, où la douceur de vivre avait pour cadre les berges d’un lac cerné par la pollution industrielle.

Jusqu’au dimanche 29 avril (escalier de la bibliothèque, les Champs Libres) : Parcours photographique : Détours algérois par Michel Ogier, photographe : « A Alger, le photographe doit savoir se faire oublier. Photographier n’est pas d’usage. Équipe de ma plus discrète boîte à images, l’oeil fureteur, j’ai déambulé au hasard des rues pour  » croquer  » la ville et ses visages…

On s’bouge pour la Saint-Valentin !

Samedi 11 février à 16h (Place Sainte-Anne) : E-criez votre amour à la Saint Valentin avec Le Criporteur. 3e édition de la Grande Criée publique des Criporteurs de l’amour. Un moment décalé, humoristique, poétique à partager entre valentin (e) s et sans-valentin (e) s. Déposer les déclarations d’amour dès le 1er février dans les cafés et commerces du centre-ville.

On s’bouge pour lire !

Jeudi 9 février, à 18h (salons Ouest-France, 38, rue du pré botté) : Rencontre avec le collectif G9 – La librairie Le Failler convie au G9 des auteurs de thrillers, qui réunira 9 auteurs rennais : Yves Tanguy, Hervé Commère, Franck Darcel, Fred Paulin, Léo Taokao, Claude Bathany, Valéry Lys, Erik Wietzel et David S.Khara.

On s’bouge pour visiter Rennes !

Samedi 4 février, à 14h30 (entrée du cimetière, avenue Gros-Malhon, Rennes) : Cimetière du Nord. Au cours de ce trimestre, trois parcours différents sont proposés : monuments architecturaux et particularités, du caveau des illustres rennais aux tombes aux « pochons » ou aux « bouchons », des épitaphes poignants, des monuments néogrec ou néo-égyptiens… Inscription conseillée.   Tarif 7€, réduit 4.50€ , autre : gratuit pour les moins de 7 ans. Contact et réservation : tél. 02 99 67 11 66, 02 99 67 11 11.

Mardi 7 février, à 12h45 et Jeudi 9 février, à 18h15 (devant le palais du Parlement, Rennes) : Arrêt sur le patrimoine : les combles du Parlement de Bretagne. Inscription obligatoire. . Tarif 4€. Contact et réservation : tél. 02 99 67 11 66, 02 99 67 11 11.

Samedi 11 février, à 14h30 (Office de tourisme de Rennes Métropole) : Autour du Mail. De la Croix de la Mission au théâtre de la Paillette, c’est un quartier aux portes de la ville médiévale et tourné vers la Bretagne qui est conté : la muraille, l’Ille et la Vilaine, l’architecture contemporaine, les projets d’aménagement, etc. Inscription obligatoire.
Gratuit. Contact et réservation : tél. 02 99 67 11 66, 02 99 67 11 11.

Jeudi 16 février, à 14h30 (Office de Tourisme de Rennes Métropole) : Trésors cachés : Cours intérieures, cages d’escalier, porches et venelles, autant de charmes cachés derrière les façades du secteur sauvegardé. Tarif 7€, réduit 4.50€ , autre : gratuit pour les moins de 7 ans. Contact et réservation : tél. 02 99 67 11 66, 02 99 67 11 11.

Mercredi 22 février, à 14h30 (Office de tourisme de Rennes Métropole) : L’Opéra. Réalisé par l’architecte municipal Charles Millardet en 1836, il possède une magnifique salle à l’italienne, et un plafond décoré en 1913 par Jean-Julien Lemordant. Découverte également du foyer, peint par Jobbé-Duval, et une partie des coulisses. Inscription obligatoire.
Tarif 9€, réduit 6.50€. Contact : tél. 02 99 67 11 66, 02 99 67 11 11.

On s’bouge pour des conférences !

Mercredi 01 février, à 18h30 (Institut de gestion de Rennes) : «La démondialisation». Jacques Sapir, économiste, directeur d’études à l’école des hautes études en sciences sociales, et à l’université de Moscou. Face à la crise globale du capitalisme, on voit désormais le FMI, des gouvernements ou des économistes célèbres brûler ce qu’ils ont adoré, le marché, et réhabiliter l’État. Gratuit.

Jeudi 02 février (Cantine Numérique Rennaise) : After #3 : Etienne Klein.  Venez à la rencontre du scientifique caméléon : physicien, directeur de recherches au Laboratoire de Recherche sur les Sciences de la Matière du CEA, docteur en philosophie des sciences, membre du Conseil d’Analyse de la Société, du Conseil Scientifique de la Cité des Sciences, et de celui de l’Office Parlementaire pour l’évaluation des choix scientifiques et technologiques. Il a écrit plusieurs ouvrages de réflexion sur la physique, notamment sur la question du temps. Son dernier livre s’intitule Discours sur l’origine de l’univers (Flammarion, 2010). conteur des sciences, amoureux des anagrammes et de bon vin qu’est Etienne Klein: un grand communicateur, à la simplicité miraculeuse, que l’Espace des Sciences à Rennes a déjà invité pour ses grandes conférences. « Le small bang des nanotechnologies » est d’ailleurs la parfaite démonstration de ces grandes qualités: limpide sur des questions complexes, le propos d’Etienne Klein offre un panorama large des enjeux, depuis les aspects scientifiques des nano jusqu’aux grands questionnements de société.  En attendant le 2 février, envoyez-nous vos questions pour Etienne Klein. (redaction(at)images-et-reseaux.com)

Jeudi 02 février à 20h30 (Salle de conférences Hubert Curien – Champs Libres) : Qui veut contrôler internet ? avec Jérémie Zimmermann. Depuis 15 ans, à mesure qu’internet est devenu l’outil essentiel de notre quotidien, de la communication et de la participation démocratique, il est également l’objet d’attaques d’envergure. Intérêts industriels transnationaux et gouvernements semblent désormais unis pour tenter de contrôler le net. Quelle est la nature de ces attaques ? Quelles sont les conséquences pour nos libertés fondamentales ? Comment réagir en tant que citoyen ?
Jérémie Zimmermann est porte-parole et co-fondateur de la Quadrature du Net, organisation de défense des droits et libertés des citoyens sur internet. ➔ En partenariat avec le Jardin Moderne et la Cantine numérique et dans le cadre du festival Jardin numérique

Samedi 04 février à 15h30 (Salle de conférences Hubert Curien – Champs libres) : Bien manger, mieux produire : une autre agriculture en marche avec Patrice Lepage, Joseph Guenanten et Patrice Moyon. Dans les années 1960, la Bretagne a inventé un modèle agricole performant qui a depuis montré ses limites. Les agriculteurs doivent aujourd’hui s’appuyer sur leur capital le plus précieux : l’environnement. Les consommateurs vont, quant à eux, devoir devenir responsables. Le temps est donc venu de renouveler les liens entre la société et son agriculture. Patrice Lepage, fondateur de TerrÉthique, est conseiller à la Food and Agriculture Organization. Joseph Guenanten, ancien agriculteur, a été président de la Fédération départementale des syndicats d’exploitants agricoles dans le Morbihan. Cette rencontre est animée par Patrice Moyon, journaliste à Ouest-France.

Mardi 07 février à 20h30 (Salle de conférences Hubert Curien – Champs Libres) : Tout est sous contrôle avec Emmanuel Trélat. La théorie du contrôle est une branche des mathématiques qui permet de contrôler, de guider des systèmes sur lesquels on a une action, comme une voiture, une navette spatiale, ou une réaction chimique que l’on tente de mener vers un certain état final. Vous aurez un aperçu des champs d’application de cette théorie, notamment sur les problèmes d’aéronautique comme le transfert orbital ou les missions spatiales interplanétaires.
Emmanuel Trélat est mathématicien au Laboratoire Jacques-Louis Lions à l’université Pierre et Marie Curie (Paris 6), et membre de l’Institut universitaire de France.

Mardi 7 février, à 18h30 (Institut franco-américain) : La diplomatie du peuple de l’administration Obama. Par Annick Cizel, Maître de conférences à la Sorbonne Nouvelle. Avec son « Civilian Power », le Président Obama propose une construction des sociétés civiles en partenariats stratégiques. Est-ce l’amorce de transitions démocratiques dans les pays émergents et en voie de développement, grâce aux interactions de son gouvernement, des ONG et des sociétés civiles aux États-Unis?

Mercredi 08 février à 18h00 (Centre d’information sur l’urbanisme, 14 rue Le Bastard) : Conférence-débat « Bruxelles : les défis territoriaux d’une mini-ville mondiale ». Avec Jean-Marie Halleux, professeur de géographie à l’Université de Liège. Art nouveau et gratte-ciel de verre ; quartier diplomatique et population paupérisée : Jean-Marie Halleux aborde les nombreuses tensions entre vie quotidienne et stratégies d’internationalisation de la métropole belge. Entrée gratuite dans la limite des places disponibles.

Jeudi 09 février à 16h00 (Liberté // L’Étage) : Rencontre-conférence « L’effervescence du cinéma belge francophone depuis 1991 ». Par Louis Héliot, conseiller cinéma au Centre Wallonie Bruxelles à Paris. En quelques années, le volume et la qualité de la production cinématographique belge francophone de Wallonie et de Bruxelles, mais aussi flamande, ont modifié la place du cinéma belge en Europe et dans le monde. Les prix obtenus dans les festivals internationaux en sont une des preuves. Une proportion étonnante pour un si petit territoire… Mais le cinéma belge a-t-il un secret ?

Jeudi 09 février à 18h00 (Liberté // L’Étage) :  Leçon de cinéma – Rions belge – Animée par Hussam Hindi, enseignant de cinéma.  L’envie de faire rire au cinéma est aussi vieille que le cinéma lui-même et s’est immédiatement appuyé sur d’autres formes de spectacles qui utilisaient déjà les ressorts de la comédie de façon très élaborée. Cette conférence tentera, de faire une rapide et non-exhaustive généalogie de son histoire et abordera la question du rire belge. Y a-t-il un humour spécifiquement belge? Quels sont les grands films et acteurs comiques belges ?

Jeudi 09 février à 18h30 (Cantine Numérique Rennaise) : Les rendez-vous livre & numérique : « Quand Internet vampirise la lecture », une conférence par le « déconnecté » Thierry Crouzet. Épuisé par quinze ans d’hyperactivité en ligne, il entame, l’année dernière, « une cure de désintoxication ». Il prévient ses milliers d’amis Facebook et Twitter qu’il les quitte durant six mois. Il disparaît du Net pour se sevrer. Au fil des jours, il raconte avec humour, dans son dernier ouvrage intitulé J’ai débranché, ses crises de manque, sa vie « débranchée », puis comment il se reconstruit, en quête d’un art de vivre à l’époque d’internet. Quelques mois après s’être « déconnecté » de tout, Thierry Crouzet nous parlera, au travers de cette expérience originale, des différents modes de lecture engendrés par le numérique. Le livre et la lecture change…sont-il même aliénés ? Une conférence organisée dans le cadre des Rendez-vous livre & numérique par Livre et lecture en Bretagne.

Jeudi 09 février à 18h30 (Café des Champs Libres) : Un pays peut-il fonctionner sans gouvernement ? avec Pascal Delwit. Après une longue période de vacance, la Belgique vient de se doter d’un nouveau gouvernement. 541 jours de crise  avant de voir s’installer un gouvernement de compromis : un record.
Pascal Delwit, professeur de Science politique à l’université libre de Bruxelles, revient sur cet épisode sans précédent. Invité conjointement par Travelling Bruxelles et le musée de Bretagne, il évoque sans détour la situation exceptionnelle d’un pays sans gouvernement pendant près de deux ans. ➔ En partenariat avec le festival Travelling Bruxelles

Jeudi 09 février à 20h (Institu Franco-Américain) : Tennessee Williams, du théâtre au cinéma : Conférence introductive dans le cadre du cycle 2012 des ciné-débats de l’Institut consacrés à Tennessee Williams. Hollywood, qui n’avait pas retenu Tennessee Williams comme simple scénariste, lui a offert les plus grandes stars et les meilleurs metteurs en scène pour des adaptations de ses pièces qui deviennent des films à grand succès. Un parcours des planches au studios, de la suggestion à la surcharge, de la sincérité à l’infidélité somptueuse.
Liliane Kerjan a publié chez Gallimard Tennessee Williams, qui lui a valu le Prix du Grand Ouest de l’Association des Écrivains de l’Ouest.

Vendredi 10 février à 18h30 (Cantine Numérique) : Nouveaux supports, nouveaux modes de diffusion, nouveaux contenus : la révolution numérique est en marche. Vidéo à la demande, télévision de rattrapage, téléchargement… Les possibilités d’accès aux images se multiplient. En parallèle de ces évolutions, d’autres contenus audiovisuels se sont mis en place, à l’instar de Rémy Gaillard, Norman fait des vidéos et autres webséries. Quelle est la relation entre les nouveaux usages de « consommation » de l’audiovisuel et l’évolution des contenus eux-même? D’un point de vue économique, quels sont les nouveaux modèles et comment finance-t-on ces projets avec ce nouveau genre de diffuseur ? Quelle place la salle de cinéma occupe-t-elle maintenant dans notre consommation?
Intervenants : Yann Leroux, psychologue ; Jean-Jacques Rue, représentant des cinémas Utopia et du projet Vidéo en poche ; Barbara Fontar, maître de conférences à l’université Rennes 2, Alba Gautier, chargée des thématiques cinéma et TV sur Dailymotions. Médiateurs : Benoît Labourdette, cinéaste et directeur artistique Pocket Fims, Pocket Camera et
Caméras Mobiles.
–> dans le cadre de Travelling

Samedi 11 février à 15h30 (Salle de conférences Hubert Curien – Champs Libres) : Enquête sur les classes moyennes avec Éric Maurin. Considérées comme le noyau stable de la société, les classes moyennes sont en réalité le lieu où  s’expriment les espoirs les plus intenses et les craintes les plus aiguës : aspirations à l’ascension sociale et peur du déclin.
S’appuyant sur un ensemble d’enquêtes inédites, Éric Maurin démonte certaines idées préconçues et explique comment les familles des classes moyennes ont en réalité su maintenir leur position ces trente dernières années, au terme d’une lutte sociale sans merci. Éric Maurin est docteur en économie et chercheur au Centre de recherches en économie et en statistiques de l’Insee.

Samedi 25 février à 15h30 (Salle de conférences Hubert Curien – Champs Libres) : Banlieue de la République avec Gilles Kepel. Sous la direction de Gilles Kepel, une équipe de chercheurs a travaillé sur la banlieue : l’objet de l’étude est Clichy-Montfermeil, en Seine-Saint-Denis, banlieue emblématique des difficultés sociales et économiques des quartiers sensibles. Six ans après les émeutes qui ont secoué la France, Gilles Kepel évoque les résultats de cette enquête sur une banlieue qui fut l’épicentre de ces émeutes et qui fait l’objet d’un ambitieux programme de rénovation urbaine.
Gilles Kepel est politologue, spécialiste de l’islam. Il est professeur à l’Institut d’études politiques de Paris. Banlieue de la République vient de paraître aux éditions Gallimard.

Mercredi 28 février 2012 à 18h30 (Institut Franco-Américain) : L’Amérique multiculturelle – Robert Tate et Eric Beaty. L’Attaché Economique et Commercial du Consulat des Etats-Unis Eric Beaty parlera du flux des immigrés au cours des deux derniers siècles. Il enchaînera sur les migrations internes et les tendances démographiques depuis les 60 dernières années.  Comme il s’agit d’une période électorale, le conférencier mettra l’accent aussi bien sur la diversification de la société américaine que sur la mobilité sociale et les retombées politiques qui en découlent. Le Consul Tate évoquera comment la diversité de la société américaine a abouti à l’innovation et la créativité, avec des retombées économiques tangibles. Entrée libre.

Mercredi 29 février à 18h30 (Entrée Libre) : Café Citoyen « Les cultures urbaines en débat » :  Aujourd’hui entre l’underground et l’approche académique de la culture, quelle légitimité pour les arts urbains ? Depuis toujours, ce débat agite le mouvement hip-hop et les cultures urbaines. Nous vous proposons une rencontre débat avec certains activistes des cultures urbaines de Rennes : Hector SUDRY LE DU, danseur-organisateur ; Naufalle AL WAHAB, musicien-manager ; Nicolas GOUASDE, doctorant en sociologie du « programme européen des arts & cultures », travaillant sur la culture hip hop.

Mercredi 29 février à 18h30 (IGR – Amphi 1) : Leila Vignal – «La Syrie, mondialisation et révolution» :  Conférence-débat organisée par Le Kiosque Citoyen. Leila Vignal est Maitre de conférences à l’université Paris-Sud, Orsay.

On s’bouge pour écouter des décibels !

Vendredi 03 février à 18h30 (Triangle) : Les vinyles à la bibliothèque, le Retour ? Concert-Rencontre avec le groupe Formica, groupe rennais, à l’occasion de la sortie de leur album « 8 songs ». Le titre de leur disque précédent « Sequels Suck », semblait indiquer qu’ils avaiant tout donné. Mais les morceaux étaient trop bons et l’occasion trop belle. C’est donc avec 8 titres triés sur le volet de son rock tendu, gorgé de mélodies à faire pleurer les garçons et les guitares à faire casser des carreaux aux filles (et vice et versa) que Formica poursuit son petit bonhomme de chemin.

Vendredi 03 février à partir de 20h30 (Bar la Bascule) : Le Réveil des Tropiques (Envolées extatiques, Krautrock crépusculaire & Noise ensoleillée) + Garçon Machin. Par l’Asso Consternation.

Samedi 04 février de minuit à 06h du mat’  (UBU) : La Nuit des Résidents #2 avec Théo Gravil, The Popopopos DJ Set et Juveniles DJ Set. Du jazz à l ‘electro, du hip-hop au rock, aux musiques hybrides, l’Ubu donne carte blanche aux djs de l’ombre, aux princes du warm-up.

Lundi 06  février à 20h30 (Bar La Bascule) : l’asso Interzones organise Hoquets + Boy. Boy & The Echo Choir, ce sont des nantais qui font du folk diaphane & testostérone – Hoquets, c’est du Break Belge & lutherie sauvage. 5 euros

Mercredi 08 février à 12h30 (Salle de conférences Hubert Curien – Champs Libres) : An Pierlé a décidé de se lancer dans l’enregistrement d’un nouvel album solo. Ainsi, la chanteuse belge revient à l’essentiel, à ses racines : en solo piano et en compagnie de sa désormais célèbre boule de pilate. Tout en simplicité et générosité, elle emmène le public dans un univers magique, lyrique et délicat. Le talent et la richesse des sons sont toujours au rendez-vous et démontrent avec une impressionnante facilité à quel point la musique coule dans ses veines.
➔ En partenariat avec le festival Travelling Bruxelles

Mercredi 08 février à 18h30 (Salle de conférences Hubert Curien – Les Champs Libres) : Demain les portes du possible : un récit en images et en musique avec François Schuiten, Benoît Peeters et Bruno Letort. Rêver l’avenir de notre monde et des villes du futur, c’est le nouveau défi que se sont lancé le dessinateur François Schuiten et le scénariste Benoît Peeters en s’appuyant sur les images de leur album Les portes du possible (éd. Casterman) et sur de nombreux inédits en les organisant à la manière d’un conte. Soutenus par les interventions musicales du compositeur Bruno Letort, ils évoquent des scénarios plus ou moins fantaisistes pour les prochaines décennies, à Bruxelles et ailleurs.
➔ Rencontre suivie d’une séance de dédicaces / ➔ En partenariat avec le festival Travelling Bruxelles

Jeudi 09, vendredi 10 et samedi 11 février de 23h00 à 5h00 (UBU) : Afters Festival Travelling en musique avec DJ Simon Le Saint et DJ Geoffroy, belges tous les deux. Simon Le Saint est un DJ investi et reconnu sur la scène belge. Ses mixes mêlent groove, soul, funk   et hip-hop et font mouche. Au niveau DJing, Geoffroy défend, tout comme dans les productions Mugwump, un mix original de house électronique, disco psychédélique et techno non-conventionnelle.

Samedi 11 février à partir de 20h30 (Bar Le Sambre) : Palm présente son  nouvel album. Entre folk, lo-fi et poussière rouge. Toi aussi, va écouter leurs décibels par .

Mercredi 15 février (Bar La Bascule) : Harald Feitveit & Agnes Hvizdalek, duo (voix / electro primitive) originaire d’Oslo, spécialisé dans la musique improvisée.

Mercredi 15 février à 20h30 : La Colonie de vacances avec Pneu, Marvin, Papier Tigre et Electric Electric  (Membres et Location : 11€ / Sur place : 13€) : 4 batteries, une dizaine d’amplis, une quarantaine de pédales, guitares, basses, synthé vintage… Quatre groupes français, devenus de belles références internationales d’une scène underground. Disposés aux quatre coins de la salle, cerclant le public, ils joueront un répertoire tantôt calculé, tantôt improvisé, toujours partagé. Au diable la notion de formation et de partition, place à la performance épique, au rock quadriphonique. L’émotion de l’instant, qui n’existe qu’en live.

Mercredi 15 février à 21h35 (Chapelle du conservatoire, rue Hoche) : Sur la route … avec la route du rock – A winged victory for the sullen. Né de la rencontre entre le musicien Adam Wiltzie (membre du groupe Stars Of The Lid) et le pianiste Dustin O’Halloran (qui a composé notamment le bande originale du film « Marie Antoinette » de sofia Coppola). Paru sur l’exigeant label Erased Tapes, leur premier album oscille entre compositions classiques, ambient et post-rock. Le duo américain a utilisé à la fois un quatuor à cordes, deux pianos et des guitares électriques pour élaborer d’admirables compositions qui évoquent Arvo Pärt, Henryk Gorecki ou Brian Eno. Tarifs : – 10€ sur place ; – 8,5€ en location ; – 7€ réduit.

Vendredi 17 février à 20h (UBU) : Tune Yards + Arrington de Dionysos + Megafaun : entre le méli-mélo sonore de Tune Yards et la folk expérimentale de Megafaun…

Vendredi 17 février à partir de 20h (Jardin Moderne) : Rock n’ Charettes- Mr jack and the dirty Swingers.  Cette soirée sera l’occasion de découvrir ou re-découvrir 3 groupes issus du tremplin  » Jeunes charrues » 2011.

Jeudi 23 février à 20h (Entrée Libre) : Majiker.  Compositeur et arrangeur pour des artistes comme Camille ou Mélissa Laveaux, MAJIKER nous présentera ici tous les éléments qui composent sa personnalité artistique. Au service d’une sensibilité résolument pop : human beatbox, piano et synthé se mêlent au chant et aux percussions corporelles de son invitée Diane Villanueva. Dans le cadre d’Urbaines.

Samedi 25 février à 20h (La Bascule) : One Lick Less, un duo batterie guitare oscillant entre impro free, blues et americana + Trappeur. Un concert signé K-Fuel pour 6 euros.

Mardi 28 février à 19h (Bibliothèque – pôle Musiques – niveau 2 – Champs Libres) : Jardin Moderne hors les murs : Chien vert. Chien vert est un trio fondé par le charismatique batteur Régïs Boulard, l’électrique Stéphane Fromentin et le multi-instrumentiste Nicolas Méheust, aux claviers et à la basse. Mêlant rock et improvisations, Chien vert propose un univers âpre, envoûtant et atmosphérique, telle une bande originale sans image. Une musique intime, puissante et sensible qui ne laissera personne indifférent. Son deuxième album, Radio Dog, est sorti chez Signature, le prestigieux label de Radio France.

Mercredi 29 février à 12h30 (Salle de conférences Hubert Curien – Champs Libres) : Métal Piment développe un son organique résolument contemporain. Le trio bouscule avec hardiesse les frontières stylistiques traditionnelles. Composé de Guillaume Casini aux claviers, Julien Stévenin à la contrebasse et Jean-Marie Nivaigne à la batterie, Métal Piment joue le nouveau répertoire de compositions originales qui figure sur leur premier album Echinops, sorti à l’automne dernier.

On s’bouge aux Premiers Dimanches !

Dimanche 05 février à 14h (Champs Libres) : seconde édition des Premiers Dimanches avec Carte blanche aux Tombées de la nuit. Au programme :
We can be heroes – collectif Groupenfonction (performance musicale) : Un groupe d’amateurs rennais de tous âges, des micros, une scène imaginaire et des standards pop chantés… de Arcade Fire à Eminem, le tout en playback.
Les « Mireilles » (performance musicale et art visuel) : « Mireilles » est un projet sous forme de comédie musicale qui rassemble une série de femmes clones ou sosies de Mireille Mathieu dans une suite de tableaux chantants.
La berceuse – compagnie Aïe Aïe Aïe (entre-sort vocal intimiste) : Enfants, parents, amoureux, amants, amis ou solitaires pourront, le temps d’une chanson, s’abandonner à leur rêverie, se souvenir de leur enfance, ou juste écouter leur première berceuse.
Dance All – atelier Puzzle avec Dominique Jégou et Yann Peucat (installation) : Dispositif visant à créer une danse à partir de photos. Une fois reliées entre elles, ces photos sont animées pour former une danse originale et décalée.
Be explosive – agence Superbe (installation) : Une boîte, un ballon, une aiguille. Prenez place dans la boîte, percez le ballon et laissez-vous prendre en photo. Le résultat est touchant, surprenant, beau…
Richard Robert – complice musical des Tombées de la nuit (musique) : Richard Robert, critique musical et musicien alterne lecture de textes sur l’ancrage de la musique dans la mémoire des hommes, et interprétation de pièces et de chansons qui ont marqué son propre esprit.
KluG – collectif Aïe Aïe Aïe (installation vivante) : Deux yeux cachés derrière des paupières en métal, une bouche articulée, une têtecasque  qui dodeline sur un corps de mécanique brute posé sur deux roues.

On s’bouge pour jouer !

Jeudi 16 février à 15h30 (Bibliothèque – La marelle – mezzanine – Les Champs Libres) : Atelier-découverte des échecs. A partir de 7 ans. Avec le comité départemental des échecs d’Ille-et-Vilaine. Jouer avec Alice. Un apprentissage avec des experts en la matière !

On s’bouge pour le Mardi-Gras !

Mardi 21 février (place de la Mairie) : Mardi-Gras : Jour Férié et carnaval. A Rennes, depuis 8 ans, Les Ateliers du Vent et aujourd’hui de nombreuses structures et individus, réunis sous la bannière du Collectif Mardi Gras Jour Férié, invitent la population à se saisir de Mardi Gras, à se déguiser et à lancer des initiatives burlesques et improbables dans l’espace public, les écoles, les entreprises, les hôpitaux ou à l’université… pour remettre la France au Carnaval.

____________________________

Moleskine en version chronologique et pdfisée


Moleskine février 2012

5 réflexions au sujet de « Moleskine chargé… en février ! »

  1. Ping : Madame Dansmacuizine a des choses à dire ! | DansMaCuizine

  2. jaygarrickstrip

    Hey, Leezen!
    J’ai pensé à toi en jetant un coup d’oeil sur la prog de Travelling. Le film dont je te parlais – Eldorado – passe bien pour le festival!
    Le lien de Clair-Obscur pour trouver toutes les projections du film:
    http://www.clairobscur.info/Par_film-1085-2309-0-2.html

    Il faut absolument que je me dégote un créneau pour y retourner!

    Encore un joli Moleskine pour février. Un bon concentré culturel! Il n’y a pas tout, mais déjà bien assez!

    Amicalement,
    Jay

    Répondre
    1. LeeZen Auteur de l’article

      @jaygarrickstrip : eh ! merci pour le lien. Ben, moi, faudrait que je tente le Gaumont samedi après-midi si je veux le voir ! Et sinon, merci pour le Moleskine. Effectivement, il n’est pas complet. Mais je ne cherche pas l’exhaustivité, juste ce qui trouve intérêt à mes yeux en fait…

      Répondre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s