Moleskine chargé… en janvier !

Et hop ! une nouvelle année qui démarre, avec son lot de résolutions intenables. Un nouveau Moleskine, aussi, tout propre, tout neuf, que j’ai déjà commencé à noircir pour Janvier.
Impossible encore une fois de s’ennuyer à Rennes ! Seul bémol, les programmations musicales ne sont pas encore arrivées… A vous de surveiller donc et de faire une partie du travail, pour une fois !

2012/2013

Résolution #1
Les expos, tu fréquenteras…

Jusqu’au au 27 janvier 2013 (Champs Libres– Salle Anita Conti) : Mélangez du vieux, du neuf, du numérique et de la création. Saupoudrez le tout de musique et d’inventivité, ajoutez un zeste de poésie. Voilà Mécaniques Poétiques, une expo d’installations interactives pour passer de 2012 à 2013 en douceur, en poésie et en créativité, imaginées par Yann Nguema du groupe EZ3kiel.

Du jeudi 10 janvier au dimanche 14 avril (Frac Bretagne) : Le chemin se fait en marchant (face A) – Le Frac Bretagne présente la première grande exposition rétrospective en France d’Esther Ferrer, artiste pionnière de l’art action et de la performance. Premier volet, ou face A, d’une exposition organisée en partenariat avec le Mac Val de Vitry-sur-Seine et en lien avec le Musée de la danse. Tarif(s) général : 3 euros / réduit : 2 euros

Du 18 janvier 2013 au 10 mars 2013 (La Criée) : A.C.T. DEMOC[K]RACY – Two Lines of Life (or why a rabbit likes weeds)
Exposition présentée dans le cadre du projet européen A.C.T. Democ[k]racy soutenu par le programme Culture de l’Union européenne. Two Lines of Life (or why a rabbit likes weeds) est une exposition qui présente 11 artistes et collectifs d’artistes de Belgrade, Pančevo, Bečej, Cakovec, Zagreb, Tuzla, Ljubljana (villes d’ex-Yougoslavie, maintenant situées en Serbie, Slovénie, Bosnie-Herzégovine et Croatie). Prenant comme point de départ la notion de démocratie, les artistes se sont demandés dans quelle mesure la politique influait réellement sur nos vies.

Résolution #2
Les conférences, tu écouteras…

Mercredi 09 janvier à partir de 18h30 (IGR) : « Quand Doisneau était l’oeil de Point de vue images du Monde » – conférence menée par Raphaël Morata, chef du service culture de Point de Vue, journaliste spécialisé en art contemporain et en photographie.

Lundi 14 Janvier à 18h15 (Le Tambour – Campus Villejean – Métro Villejean-Université) : L’embourgeoisement des quartiers populaires : l’exemple de la gentrification à Paris – Dans le cadre du cours public 2012-2013 « La Ville demain. Villes et défis urbains dans le monde au XXIe siècle », conférence d’Anne Clerval, Maître de conférences en Géographie, Paris-Est Marne-la-Vallée, Laboratoire Analyse comparée des pouvoirs.
L’embourgeoisement des villes aujourd’hui est multiforme et il concerne de plus en plus les quartiers populaires centraux. Dans ces quartiers, l’embourgeoisement passe par la transformation du bâti et le renouvellement de la population, c’est ce qu’on appelle la gentrification. Ce processus est particulièrement visible dans les plus grandes villes comme Paris. A travers l’exemple de cette ville, nous verrons quels sont à la fois les facteurs, les modalités et les dynamiques spatiales de ce processus, mais aussi les questions politiques qu’il pose.
La conférence d’une heure sera suivie d’un débat avec la salle d’environ 30min – Gratuit (dans la limite des places disponibles).

Mercredi 16 janvier à 20h00 (Rédaction Ouest France – rue du Pré Botté) : Table ronde Place publique : l’art contemporain – organisée à l’occasion de la sortie du numéro 15 de Place Publique consacré à « L’Art contemporain à Rennes ». Participation de Catherine Elkar, directrice du Frac Bretagne, Odile Lemée, directrice adjointe de l’Ecole européenne supérieure d’art de Bretagne, Bruno Caron, président d’Art Norac (la Biennale de Rennes), Patrice Goasduff, responsable de la galerie 40mcube. Débat animé par Georges Guitton, Place Publique.

Samedi 19 à 15h30 (Salle  de conférences Hubert Curien – Dans le cadre des conférences Champs contre Champs – Les Champs Libres) : Antoine Sfeir, l’un des meilleurs spécialistes des questions proche-orientales, directeur des Cahiers de l’Orient, viendra expliquer la différence entre Islam sunnite et islam chiite. En effet, selon le spécialiste, la vraie ligne de fracture qui divise le monde arabo-islamique est celle, fort ancienne, qui sépare les deux branches de l’Islam, le sunnisme et le chiisme. Mais qu’est-ce qui distingue l’un de l’autre ? Et comment comprendre cette « guerre de religions » qui dure depuis treize siècles ?

Mardi 22 à 20h30 (Salle  de conférences Hubert Curien – Dans le cadre des Mardis de l’Espace des Sciences – Les Champs Libres) : En compagnie de Sylvain Lefebvre, tout à la fois biologiste, médiateur scientifique, guide naturaliste, photographe/cinéaste autodidacte et fondateur de l’association Exode Tropical, tu partiras via les caméras dans l’enfer vert de la Selva en Amazonie : la forêt sous les tropiques. Filmé caméra au poing en plein coeur de l’Amazonie, ce road-movie naturaliste présente l’écologie des forêts tropicales humides et les richesses du plus grand réservoir de biodiversité sur terre : la Selva. Une invitation au voyage écologique et solidaire. [film de Marie-Anne Bertin et Sylvain Lefebvre, 2012, 52 min, Exode Tropical, France]

Mercredi 30 janvier à partir de 18h – (MJC Antipode) : Les pionniers de la musique électro (1906-1983), une conférence de Christophe Brault, en partenariat avec l’Antipode-MJC Rennes, dans le cadre du Café Citoyen. Après avoir exploré l’histoire des musiques noires, au cours de l’année 2012, Christophe Brault présente un nouveau cycle de 4 conférences sur les musiques électroniques en 2013.

Résolution #3
Dans les salles obscures tu te rendras…

Du mardi 08 janvier au mardi 15 janvier (Grand Logis à Bruz) : Semaine du Cinéma Britannique – La Semaine du Cinéma Britannique de Bruz, en partenariat avec le Festival de Dinard (du 3 au 7 octobre 2012) est devenue un rendez-vous important dans la saison cinématographique du Grand Logis. Cette année sera encore riche en surprises et en émotions, à l’image de ce cinéma sans détours !

Jeudi 10 janvier 2013 à partir de 20h00 (Maison Internationale de Rennes) : Ciné-débat Attac Rennes avec projection de « Nos enfants nous accuseront » raconte l’initiative d’une municipalité du Gard, Barjac, qui décide de faire passer la cantine scolaire au bio, conscient du danger sanitaire qui menace une jeune génération exposée aux 76 000 tonnes de pesticides déversées chaque année sur le pays.

Du 16 au 22 janvier : festival télérama. Comme tous les ans, les salles de ciné Art et Essai rediffuse un certain nombre de films sortis en 2012. Au prix imbattable de 3 euros la séance ! Grâce au PASS à découper dans le magazine TÉLÉRAMA des 9 et 16 janvier 2013 valable pour 2 personnes.
A voir au TNB :
– AMOUR de Michale Haneke
– CAMILLE REDOUBLE de Noemie Lvovsky
– DANS LA MAISON de François Ozon
– LES ADIEUX A LA REINE de Benoit Jacquot
– LES ENFANTS LOUPS de Mamoru Hosoda
– MOONRISE KINGDOM de Wes Anderson
– OSLO 31 AOÛT de Joachim Trier
A voir à l’Arvor :
– De rouille et d’os  De Jacques Audiard
– Elena  De Andrei Zviaguintsev
– Holy Motors De Leos Carax
– Margin Call  De J. C. Chandor
– Take Shelter De Jeff Nichols
– The Deep Blue Sea De Terence Davies

Mercredi 16 janvier à partir de 18h (Ciné Tambour Rennes II) : Fist and F**k – Soirée en partenariat avec le FIST (Films Insolites et Séances Trash). Le Ciné-Tambour vous propose une rentrée placée sous le signe du Genre, puisqu’il sera question de cinéma d’horreur et de pornographie, dans deux films où les femmes ont un rôle à jouer. Double séance, donc, entre jeux de rôles et mauvais genre : FIST, F**K, ENJOY !
[18h] The Woman de Lucky Mc Kee, É.-U., 2011, 1h41, couleur, Bluray, VOST
[20h30] Too Much Pussy d’Émilie Jouvet, France, 2010, 1h38, couleur, DVD – La projection [interdite aux moins de 18 ans] sera suivie d’une rencontre avec la réalisatrice.

Mercredi 23 janvier à partir de 18h (Ciné Tambour Rennes II) : Initials M.M – La plus désirable, la plus tragique, et sans doute la plus touchante des actrices hollywoodiennes est à l’honneur de cette soirée, qui commencera par revisiter l’«Icône » Marilyn à travers une série de variations visuelles, avant de présenter son dernier film achevé, qui est aussi l’un de ses plus grands rôles.
[18h] Teaching the Alphabet de Volker Schreiner, Allemagne, 2007, 3mn, n&n/couleur, vidéo
Filmarilyn de Paolo Gioli, Italie, 1992, 11mn, n&b, 16mm
Marilyn Times Five de Bruce conner, É.-U., 1973, 13mn, n&b, 16mm
Apparatus « M » de Takashi Ito, Japon, 1996, 6mn, couleur, 16mm
Atomic Park de Dominique Gonzalez-Foerster, France, 2003, 8mn, couleur, 35mm
La Rage de Pier Paolo Pasolini, Italie, 1963, 50mn, n&b, DVD, VOST
[20h30] Les Désaxés de John Huston, É.-U., 1961, 2h04, n&b, 35mm, VOST

Dimanche 27 à 16h (Salle de conférences Hubert Curien – Les Champs Libres – En partenariat avec la Cinémathèque de Bretagne – Dans le cadre de Docs en Stock au Musée) : Grâce à deux documentaires de Xavier Liébard, Le Chemin des brumes et Terres de luttes, tu partiras à la découverte de cette Bretagne intérieure souvent si méconnue et snobée.

Mercredi 30 janvier à partir de 18h (Ciné Tambour Rennes II) : Un passeur sachant passer… – Pourquoi inviter un distributeur indépendant, aux choix singuliers et affirmés, à montrer deux fleurons de son catalogue, et discuter avec le public de ce que veut dire, aujourd’hui, le travail d’un distributeur à l’ère du numérique et de la mondialisation ? Et bien, pourquoi pas ?
[18h] Cette sale Terre de Andrew Kötting, R.-U., 2001, 1h51, couleur, 35mm, VOST
[20h30] Dutch Harbor de Braden King et Laura Moya, É.-U., 1998, 1h20, n&b, 16mm, VOST – La projection sera suivie d’une rencontre avec un membre d’ED Distribution.

Résolution #4
A ton histoire tu t’intéresseras…

Jeudi 10 janvier à 18 h : Atelier de généalogie (Archives de Rennes – dans le cadre des Jeudis des Archives) : Séance pratique d’initiation à la généalogie. Retracez l’histoire d’une famille rennaise à travers les documents conservés par les Archives de Rennes. De l’État civil aux recensements de population, faites vos premiers pas dans cette passion française et découvrez les méthodes et les sources de la recherche généalogique. Entrée gratuite, dans la limite des places disponibles et sur inscription au 02 23 62 12 60 ou par courriel : archives@ville-rennes.fr ou en remplissant le formulaire d’inscription en ligne.

Résolution #5
A toutes sortes de sons tes oreilles tu exposeras…

Samedi 12 janvier à partir de 21h00 (Bar’Hic) : The Melistones, un duo piano-voix pop folk.

Dimanche 13 janvier à partir de 20h (La Bascule)  : BEARDS ou de la post punk noisy & sec from Leeds. Ce combo – 2 filles / 1 gars – biberonné au P-Funk de Gang of Four pratique un post-punk assez nerveux, mitonné à la sauce Minutemen et autres Delta 5 et il n’est pas exclu non plus que le Captain Beefheart ait lui-même secoué le berceau de ces jeunes gens imberbes.
Suivi de CLECKHUDDERSFAX,  groupe post rock de Canterbury from LondonPlus poilus mais tout aussi flegmatiques et cintrés, ces quatre des bas-quartiers de Londres acoquinent de la noise léchée avec de la pop bancale et du prog pas très progressif, mais dansant. Ajoutez à cela une certaine propension du chanteur à sauter en l’air en calbut et vous obtiendrez le cocktail idéal pour se réveiller en janvier.

Jeudi 17 janvier à 20h (Jardin Moderne) : JAM BRASS BAND NOUVELLE-ORLÉANS – Voici l’ouverture d’un nouveau bœuf musical à Rennes, consacré, comme son nom l’indique, aux brass bands (fanfares de cuivres et percussions) de la Nouvelle-Orléans. Au cours de cette session acoustique, le son puissant des banjo, clarinette, washboard et autres vous transportera au cœur du Mississippi ! Venez partager ce voyage et n’oubliez pas vos pieds et vos oreilles (votre instrument si vous en avez envie) vous en aurez besoin !
En partenariat avec les Ateliers du Vent – GRATUIT

Samedi 19 janvier à partir de 17h (Jardin Moderne) : YY Fest par l’association All That Glitters – Le YY FEST prend place afin de promouvoir les initiatives issues de la culture Do It Yourself, aussi bien musicales, artistiques qu’associatives ! Au programme de cette soirée exceptionnelle : des ateliers (Disco Soupe, Zéros Gâchis, Unishared, Crust Pedals…  ), une expo de sérigraphie d’ARRACHE-TOI UN OEIL, et des concerts de 10 groupes issus du DIY : PNEU, FAGO SEPIA, TOTORRO, PAPAYE, BIRDS IN ROW, SEAL OF QUALITY, ALIVEKILL, DIREWOLVES, JOHN MACAY et SPLASHWAVE !
A partir de 17H: Ateliers – Entrée gratuite / 19h: Concerts – 10€

Mardi 22 janvier de 12h30 à 13h30 (Péniche Spectacles) : Istanbul la Sultane – à l’heure de la pause, embarquer pour déjeuner à Istanbul. Une lecture théâtrale et musicale pour dévoiler toute la richesse humaine exacerbée d’une ville cosmopolite.

Jeudi 24 janvier à partir de 18h30 (Chapelle du Conservatoire) : Du baroque au Krautrock : 50e anniversaire du traité de l’Élysée – Le 22 janvier 1963 la signature du traité de l’Élysée scellait l’amitié entre la France et l’Allemagne. Le Conservatoire prend part à la célébration de cet anniversaire. À 18 h 30, la famille Bach ; 20 h 30, du Baroque au Krautrock, élèves des départements Musique ancienne et Musiques actuelles.

Vendredi 25 janvier à 21h (UBU) : Trust, groupe de synthpop canadien originaire de la ville de Toronto

Jeudi 31 janvier à partir de 21h00 (Ty Anna Tavarn) : Oscar Matzerath – Il fait de la chanson française pour ceux qui n’aiment pas ça. C’est risqué, un peu comme se faire tatouer un cheval par un tatoueur n’en ayant jamais vu de sa vie : on risque de se retrouver avec une tête de Jacques Brel posée sur un corps arachnéen à la Nick Cave.

Résolution #6
A l’art de la danse tu retourneras…

Vendredi 25 à 20h (Triangle) : Sans tambour ni trompette de Pénélope Parrau par la Compagnie Pénélope Parrau. Inspirée par le cinéma de la Nouvelle vague, Sans tambour ni trompette utilise l’écriture cinématographique pour donner corps à une héroïne sur un plateau de théâtre. Tout concourt à donner à cette pièce une dimension cinématographique : la mise en scène, les scènes rythmées par des fondus au noir, le cadrage ciselé par la lumière de Françoise Michel, la bande son de David Monceau et, par-dessus tout, les talents de comédienne de Pénélope Parrau.

Résolution #7
Geek tu deviendras…

Mardi 08 janvier à partir de 19h00 (Cantine Numérique Rennaise) : Les tablettes font salon à la Bibliothèque des Champs Libres – Le Salon de lecture numérique, situé au niveau 3 de la Bibliothèque des Champs libres, est un espace permanent et gratuit. Aux jours et heures d’ouverture, vous pouvez vous familiariser avec les tablettes numériques et les liseuses. Une rencontre avec un spécialiste de ces drôles de machines vous permettra de poser toutes vos questions et de découvrir les contenus numériques (presse, cinéma, littérature…) proposés par la Bibliothèque.

Lundi 14 janvier à partir de 12h15 (Cantine Numérique Rennaise) : Atelier Wikipédia : cultures scientifiques – L’encyclopédie en ligne Wikipédia : vous connaissez, mais saviez-vous que vous pouviez y participer ? La Cantine numérique rennaise et l’association Wikimédia France vous proposent une session interactive pour découvrir comment fonctionne l’encyclopédie collaborative. Lors de cet atelier pratique, des contributeurs expérimentés vous guideront pour vos premiers pas dans l’univers de Wikipédia. Créer un compte, laisser un message à un utilisateur, modifier une page, mettre en forme le texte, ajouter une source…

Mardi 15 janvier à partir de 18h30 (Cantine Numérique Rennaise) : Atelier 46 : Lecteurs numériques, votre avis nous intéresse ! – Après un rapide tour d’horizon des dernières nouveautés en terme de liseuses et services, l’atelier 46 ce mois-ci a besoin de vos retours, vous, lecteurs numériques confirmés. Deux chercheurs de l’institut Mine – Télécom vous écouterons et discuteront avec vous autour de vos usages et habitudes déjà prises. Vous aimez lire sur support nomade (tablette ou liseuse) en situation de déplacement ou tout simplement chez vous ? Cette nouvelle pratique de lecture a-t-elle modifié vos habitudes, contenus de lecture ? La façon dont vous avez de lire (sur-lignage, annotation, etc.), la façon dont vous communiquez sur vos lectures préférées avec vos proches ? Quels sont vos sites privilégiés de téléchargement ? Qu’attendez-vous des bibliothèques publiques, particulièrement en offres de contenus numériques édités et en matière de médiations autour de la lecture numérique sur support nomade ?

Mercredi 16 janvier à partir de 18h30 (Cantine Numérique Rennaise) : Le livre et la lecture dans le web 3D de demain – Notre environnement naturel est en trois dimensions, en relief. Aujourd’hui la 3D gagne nos loisirs, avec le cinéma, les jeux vidéos, et de plus en plus la télévision et la photographie. Mais le web aussi va bientôt passer à la 3D, rendant ainsi l’expérience du surf sur Internet véritablement interactive et beaucoup plus immersive qu’aujourd’hui. Déjà de nombreux projets éducatifs et culturels se développent sur ces plateformes open sources (logiciels libres) de web immersif. Cette conférence, illustrée d’exemples précis (photos et courtes vidéos), montrera les enjeux de ce web 3D pour le livre et la lecture.

Lundi 21 janvier à partir de 12h30 (Cantine Numérique de Rennes) : Twitter pour les nuls – Si pour vous un twittos est un bonbon à la menthe, un hashtag un canapé Ikéa, un FF un Franc Français et que « RT @livreETnum #lacnr #rennes [http://bit.ly/w0OKT1] » est le dernier code de mission de James Bond, c’est certainement que la « révolution » Twitter ne vous a pas encore atteint ! Twitter compte aujourd’hui plus de 500 millions d’adeptes dans le monde, dont 7,3 millions en France. C’est en moyenne 400 millions de tweets envoyés chaque jour dans le monde. A la fois réseau social, outil d’information et de partage, Twitter se distingue par la nature courte de ses messages (140 caractères) et surtout par son immédiateté. D’accord… Mais dans la vraie vie, ça sert à quoi Twitter ? Comment ça marche ? Que twitter ? Comment infiltrer « le milieu » ?

Mardi 22 janvier à partir de 18h00 (Cantine Numérique de Rennes) : Twithaïku : Atelier d’écriture de haïkus – Vous avez besoin d’aide pour écrire un haïku puis le twitter? Le 22 janvier de 18h à 20h, un animateur vous initie, vous conseille, vous éclaire dans la rédaction de ce petit poème de 17 syllabes afin de participer au concours twit’haïku, organisé par la Bibliothèque des Champs libres, la Cantine numérique et Livre et lecture en Bretagne. Vous serez également accompagné pour la mise en ligne sur Twitter.

Résolution #8
Tes classiques, au théâtre, tu réviseras…
Du 8 au 19 janvier 2013 (TNB) : Le Misanthrope de Molière, mise en scène Jean-François Sivadier.
Du 15 janvier au 2 février 2013 (TNB) : La fausse suivante ou le fourbe puni de Marivaux, mise en scène Nadia Vonderheyden.
Vendredi 18, samedi 19, mardi 22 et mercredi 23 à 20h (La Paillette) : Mirror Teeth, par le Groupe Vertigo, compagnie en résidence de création. Mirror Teeth est une comédie. Elle met en scène une famille middle-class occidentale bien sous tous rapports, dans un espace de vie en huis clos digne d’un sitcom. Jane Jones est femme au foyer. James Jones vend des armes. Ils vivent dans “une des plus grandes villes de notre pays” et sont tous les deux terrifiés par les jeunes issus de l’immigration qui peuvent porter des cagoules, et avoir sur eux un couteau ou quoi que ce soit d’autre. Tout va pour le mieux dans la maison des Jones, et chaque chose est à sa place, jusqu’à ce que leur fille de 18 ans ramène à la maison son nouveau petit ami : Kwesi Abalo…
Création été 2011 au Finborough Theatre à Londres où elle a fait “un tabac”.
Résolution #9
Ta ville tu visiteras…
Samedi 19 janvier à 14h30 (Rendez-vous 1 rue Martenot – Durée : 1 h) : L’hôtel de préfecture de région – Construit vers 1720 pour le sénéchal, puis siège de l’Intendant de Bretagne de 1770 à la Révolution, l’hôtel de Ruberso devient, dès le début de l’Empire, la résidence du Préfet. L’édifice, qui consreve jusqu’au milieu du XIXe siècle son plan en équerre et une physionomie sobre, est totalement métamorphosé vers 1875; date à laquelle d’importants travaux lui confèrent l’aspect d’un bâtiment officiel. Inscription obligatoire.Samedi 26 janvier à 14h30 (Rendez-vous à l’office de Tourisme, 11 rue Saint-Yves) : D’un Saint-Etienne à l’autre… – Découvrez l’église du Vieux-Saint-Etienne, aujourd’hui Théâtre du même nom, dont les parties les plus anciennes remontent au XVe siècle : d’étonnantes gargouilles, une charpente apparente, et une niche de la Renaissance. Puis, longeant les rues d’Echange et de Dinan, vous arriverez devant l’église Saint-Etienne, ancienne église des Augustins (1700) devenue paroissiale après la Révolution. A l’intérieur un décor néo-classique important (tel le fameux maître-autel à baldaquin) cohabite avec des vitraux de 1952.

Résolution #10
Au sport tu te remettras…

Samedi 12 janvier de 10h30 à 12h00 (placette Robidou – rue Robidou) : Atelier monocycle pour adultes, enfants à partir de 6 ans, tous les samedis matins. Pour apprendre à rouler en quelques séances, puis faire des figures seul et en groupe, des jeux (monobasket), des balades (route, tout terrain), etc.

Résolution #11 (facultative)
Des chaussettes amusantes tu porteras…

Commencer l’année sur ses deux pieds et en souriant. Prêts à relever le défi ? Bon début d’année à vous en tout cas…

Guinness attitude

Quand ma sœur part à Dublin, elle me rapporte des chaussettes. Mais pas n’importe lesquelles…

Publicités

2 réflexions au sujet de « Moleskine chargé… en janvier ! »

  1. Ping : classer 8 | Pearltrees

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s