Du corail en pagaille

Un jour, j’ai entendu parler de lentilles corail. Et ça m’a fait sourire. Pour moi le corail, c’était les souvenirs tahitiens de mon père, les atolls, les pieds écorchés, le surf, les requins, les poissons, les îles au bout du monde, la mer turquoise.

Corail (by Dr Zolive on Flickr - Licence Creative Commons)http://www.flickr.com/photos/zolive12/109124490/

Corail (by Dr Zolive on Flickr – Licence Creative Commons)
http://www.flickr.com/photos/zolive12/109124490/

Pour moi, les lentilles étaient vertes et accompagnées de petit salé. Quel ne fut donc pas mon étonnement de découvrir cette variété orange carotte…

Par contre, j’ai mis un certain temps avant de me décider à en acheter et à en goûter… La verte me convenant parfaitement, je ne voyais pas pourquoi l’orange aurait droit de citer. Finalement, ma curiosité l’a emportée. Et c’est grâce à Gwen, ma prof de yoga, que cette petite lentille colorée a découvert mon palais. En mode soupe.

lentilles-corail

La soupe d’Ase

Pour 4 portions

2 pommes de terre
3 petites carottes
1 poireau ou 1 gros oignon (j’ai mis deux poireaux, je n’aime pas les oignons dans la soupe)
1 poivron rouge ou vert (pas la saison, donc je n’ai rien mis !)
3 dl de lentilles corail
470g de tomates pelées et leur jus (une boîte)
10 dl d’eau
1 bouillon cube aux légumes
1 cuillerée à café de cumin ou de curry (j’ai mis du cumin pour ma part)
sel
1 feuille de laurier

Eplucher et couper les légumes en dés. Mettre dans une marmite avec le reste des ingrédients (ajouter le sel en fin de cuisson). Laisser cuire pendant une bonne demi-heure après ébullition, ou jusqu’à ce que les légumes soient tendres.
[Je suis trop impatiente, j’ai sorti ma cocotte-minute plutôt que ma marmite..]

Servir bien chaud, avec éventuellement un peu de crème fraîche.

Et bien, mes papilles sont définitivement conquises. Bien plus consistant qu’une soupe de légumes toute simple, ce plat est idéal pour les sportifs rentrant tardivement de leurs activités et ayant grand faim.

Au-delà de cet aspect gustatif, la lentille corail est intéressante d’un point de vue nutritif. C’est une légumineuse, qui apporte des protéines aux gens comme moi de moins en moins carnivores. Elles sont aussi riches en fibres. Enfin, la lentille corail se cuit très facilement et ne nécessite pas de trempage (idéal pour les pressées comme moi !).

Dernière chose : il paraît que les lentilles corail constituaient la nourriture principale des bâtisseurs de pyramides en Egypte…

egypte-ancienne

Alors, conquis  et prêts à soulever des blocs de pierres après la soupe ?

Publicités

4 réflexions au sujet de « Du corail en pagaille »

  1. Olivier

    Je suis fort surpris d’apprendre que tu ne connaissais pas !
    Pour les repas roboratifs et vite préparés, tu peux aussi essayer le mélange quinoa / lentilles corail : tu les cuits dans la même eau, environ 10mn… Égouttage, une grosse noix de beurre ; simple, bon, et reconstituant.

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s