Lectures en juillet

Propice aux lectures le mois de juillet ? forcément, c’est un mois de vacances… Et j’ai pleinement profité du temps caniculaire pour me caler sous un parasol à la plage et dévorer les pages entre deux bains d’eau salée et iodée.

Pages de romans

le-chinoisLe Chinois / Henning Mankell (Seuil, coll. Points policier, 2011)

Je pensais avoir tout lu de Mankell, j’avais tort. Une voisine de plage, grande lectrice lézard comme moi, m’a prêté ce roman. Ici, point de commissaire Wallander mais une sombre intrigue autour d’un village suédois massacré. Une juge, Birgitta Roslin, se retrouve empêtrée dans cette folie qui la mènera sur les traces d’un ruban rouge à Pékin.
Je pensais que Mankell s’essoufflait avec Wallander ; il rebondit ici sans lui et signe un polar de maître. C’est sombre à souhait, plusieurs intrigues se mêlent, passé et présent se répondent. Bref, un excellent polar de vacances !

[Et au fait Hadopi, tu m’expliques comment tu vas sanctionner les gens qui s’échangent leurs romans à la plage, hein, dis ? (râlerie du jour inside…)]

fratelliFratelli / Jean-Bernard Pouy & Joe G. Pinelli (JC Lattès, 2010)

Une histoire noire (encore une), lue en à peine 1h lovée dans le fond de mon canapé…
Une histoire de famille, de fratrie, de sombres secrets, de vengeance, d’exil. Entre souvenirs de Sicile et impressions sur New York, la ville qui gronde : un contraste des plus étonnants. De très belles illustrations en noir et blanc viennent ajouter une cerise sur le gâteau.

NiloufarNiloufar / Ron Leshem (Seuil, 2011)

Voilà un roman que je classe dans une catégorie très personnelle : celle des romans-immeubles. Comme L’immeuble Yacoubian ou L’élégance du hérisson.
Ici, c’est la vie-microcosme d’un immeuble en Iran, à Téhéran. Kami loge chez sa tante et suit des cours à l’Université. Chapitre après chapitre, on découvre les habitants de l’immeuble, leurs interactions. En parallèle, Kami découvre aussi le féminisme via une jeune femme de la bourgeoisie, un peu tête brûlée eu égard à la norme religieuse qui règne dans ce pays… Pour les fans de romans-immeubles donc ou pou les aficionados de l’Iran.

Croco-deal / Carl Hiaasen (Denoël, 2006)
Un roman déjanté où les personnages plus barrés les uns que les autres sont amenés à se croiser dans un charivari des plus drôles. Si la littérature américaine des grands espaces peut être rude et violente, cette littérature est idéale pour l’été : c’est drôle, un peu acide et terriblement improbable.
croco-deal

Ici, Honey, femme qui fait feu de tout bois et de tout enquiquineur, part en guerre contre les démarcheurs téléphoniques, notamment le texan Boyd Shreave qui l’a traitée de « vieille pouffe aigrie ». Elle échafaude un plan un peu tordu pour se venger et entraîne tout le monde dans son kayak de vengeance froide pour un aller simple vers les emmerdes…

Projet-MorgensternLe Projet Morgenstern / David S. Khara (Editions Critic, 2013)

La fin de la trilogie démarrée avec Le Projet Bleiberg suivi du Projet Shiro, deux excellents thriller parus aux éditions Critic, petite maison d’édition rennaise (soutenons les éditeurs locaux, surtout lorsque les écrits sont excellents !) qui fait également office de librairie BD…
Si l’on en apprend plus sur la vie dudit Morgenstern, Eytan de son prénom dans ce dernier volet, on gagne aussi en noirceur dans cet opus. Les coups pleuvent et la violence se fait au grand jour, en plein New York.
De nombreux allers-retours entre le passé et le présent, des références au transhumanisme… On regrette presque la fin de la trilogie. Et on se prêterait bien au jeu de la relecture !

INCENDIAIREIncendiaire / Craig Johnson (Gallmeister, 2011)

Une petite nouvelle offerte par l’éditeur et surtout l’excellent libraire de Lannion (Gwalarn, une caverne d’Ali-Baba découverte grâce à Thibaut et Lucie, mes greeters de l’Armor).
Comme d’habitude, les écrits de Craig Jonhson, l’écrivain des étendues sauvages du Wyoming font mouche… L’écrivain touche-à-tout est aussi à l’aise en écrivant des romans que des récits courts mais d’une intensité redoutable. L’esprit des grands espaces en mode condensé.

Mais-qui-a-tue-HarryMais qui a tué Harry ? / Jack Trevor Story (Editions Cambourakis, 2013)

Encore un livre acheté à Lannion dans l’excellente librairie Gwalarn. Un polar à l’anglaise, célèbre pour son adaptation par le grand maître Alfred en 1955.
Un court roman savoureux : une série de portraits autour d’un meurtre et d’un cadavre encombrant un petit bois de Sparrowswick dans le fin fond de l’Angleterre. Entre humour noir, grivoiseries et vaudeville, Harry est tué, enterré, déterré, caché, exhumé… Bref, Harry pose problème…

Dérive sanglante / William G. Tapply (Gallmeister, 2007)
Je lis les livres souvent dans le mauvais ordre. En l’occurrence, j’ai fait la rencontre de Stoney Calhoun via Casco Bay, le 2è opus publié chez Gallmeister en 2008. Je répare mes erreurs et je lis enfin le premier opus. Et c’est sûrement mieux ainsi si vous voulez faire vraiment connaissance avec cet homme sans passé, installé dans le Maine et fan de pêche.
Un premier opus qui plante pleinement le décor. Amateur de pêche et d’espaces préservés, vous serez comblés. Un roman qui surprend par son éloge de la « lentitude ». Ici, point de suspense ou d’événements haletants. L’intrigue se noue tout doucement, comme une partie de pêche avec une truite ou un bar. Patience, patience… A chaque page suffit son intrigue !

couv rivière

poche og1B comme bière / Tom Robbins (Gallmeister, 2012)
Voilà un titre qui a titillé mes papilles ! Mais ne vous méprenez pas, ce roman est un conte pour grands enfants, amateurs ou non dudit brevage…
La 4è de couv’, c’est un peu le plaisir d’une gorgée de bière ; alors, je partage : « À la veille de ses 6 ans, Gracie s’interroge. Quel est ce mystérieux liquide que les adultes ingurgitent avec une telle satisfaction ? Si son père élude ses questions sur la bière, l’Oncle Moe s’avère plus loquace. Il propose même à sa nièce de l’emmener visiter la Brasserie Redhook. Mais quand elle apprend que la visite n’aura pas lieu, Gracie a un accès de colère et engloutit une canette trouvée dans le frigo. Elle voit alors surgir la sympathique Fée de la Bière. Commence alors pour la fillette un voyage fabuleux et instructif au pays de l’alcool couleur de miel. »
Un récit complètement surréaliste donc, très drôle et très enlevé. A boire et à lire sans modération.

[Ne vous méprenez pas, je n’ai aucune action chez Gallmeister ; c’est juste un chouette éditeur dont les romans me procurent un immense plaisir de lecture. Par ailleurs, l’objet-livre est plutôt beau à aligner dans sa bibliothèque…]

Des pages de documentaires

manger_le_vent_borobudurManger le vent à Borobudur / Olivier Germain-Thomas (Gallimard, coll. Le sentiment géographique, 2013)

Le titre et la 4è de couverture m’avait fait lever un sourcil lorsque j’arpentais d’un oeil curieux les rayonnages de la médiathèque de Clohars-Carnoët. Le résumé précisait que « En indonésien, marcher se dit : « manger le vent ». »
Un récit de voyage sur l’Indonésie donc, qui laissait vaguement rêveur.  Et dont j’ai vite cessé la lecture, passablement agacée par le ton lyrique choisi par l’auteur. Un brin pédant, un brin naïf, un brin agaçant, un brin centro-centré sur lui-même. Bref, un récit inintéressant au final. Avis pleinement et hautement subjectif !

Bulles de bandes dessinées

Millenium 1 – Les hommes qui n’aimaient pas les femmes, 1/ Runberg & Homs (Dupuis 2013)
Evidemment scénarisé d’après la trilogie de Stieg Larsson. Une série qui démarre donc et se découpe comme suit :
– Les hommes qui n’aimaient pas les femmes (2 albums)
– La fille qui rêvait d’un bidon d’essence et d’une allumette (3 albums)
– La reine dans le palais des courants d’air (2 albums)
Un dessin assez chouette qui donne envie de relire le roman…

millenium-bd-1

Et vous, vous avez dévoré quoi durant ce mois de juillet ? 

Une réflexion au sujet de « Lectures en juillet »

  1. Ping : Coup de vent | Déambulations Rennaises

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s