Entre superstitions, gâteaux basques et serial killer vénéneux : Le Gardien Invisible de Dolores Redondo

Quand je tombe sur un roman policier autre qu’américain qui semble de bonne tenue, je bondis presque de joie. Voilà de quoi mettre fin à la suprématie du polar ricain dans mon suivi de lectures… Joie donc quand j’ai découvert Le Gardien invisible écrit par l’auteur espagnole Dolores Redondo sur les rayonnages des Champs Libres !

le-gardien-invisible

Le Gardien Invisible est un bon polar, haletant et sombre. Où l’enquête croise l’histoire personnelle de l’inspectrice. Un grand classique me direz-vous. Sauf qu’ici, les retours au pays, à l’enfance du personnage principal, à son histoire familiale tourmentée sont plutôt intéressants.

A la noirceur de l’affaire policière – des jeunes filles assassinées, déposées dans la forêt avoisinante dans une mise en scène étrange, où les chaussures (Cendrillon powa) sont laissées au bord de la route, imitant ainsi le Petit Poucet, une pâtisserie locale déposée à même le corps – répond l’étrangeté des superstitions de ce pays Basque espagnol : entre divination par les tarots et personnage mythologique errant dans la forêt.

Un roman noir où les démons sont nombreux. Un seul bémol : l’auteur avait-elle besoin d’introduire ces scènes d’amour tout au long du roman ? tout autant que cette quête de maternité chez l’héroïne principale (qui se solde d’ailleurs par un happy end assez trivial en dernière page, je trouve) ? comme si les 50 nuances de Grey devaient contaminer toute la littérature actuelle… pour le pire et non pour le meilleur.

Il s’avère par ailleurs que ce roman est le premier d’une trilogie. A voir donc si je me laisse tenter par la suite :
Legado en los huesos (2013) – publié en français sous le titre De chair et d’os (Paris, Mercure de France, coll. « Mercure noir », 2015)
Ofrenda a la tormenta (2014)

————————————————-
El guardián invisible (2013) – publié en français sous le titre Le Gardien invisible, (Stock, coll. « La Cosmopolite noire », 2013) – disponible aux Champs Libres à Rennes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s