Drogue et pingouins : cocktail gagnant

Voilà longtemps – depuis Christopher Moore – que je n’avais pas ri en lisant un roman déjanté. Merci donc à Sébastien Gendron et son « Quelque chose pour le week-end » !

quelque-chose-pour-le-week-end

Sorti chez Baleine Editions en 2011 (n’y voir aucun lien d’une quelconque classification de mamifères et oiseaux marins), ce roman nous plonge dans une cacophonie entre absurde et drame.

Comment des pingouins, accros à des ballots de cocaïne perdus en mer, vont-ils bien réussir à mettre à feu et à sang une bourgade côtière tranquille du Yorkshire ? sous la plume de Sébastien Gendron bien sûr, qui manie le nonsense britannique avec doigté.

Une galerie de personnages pittoresques, des pingouins disparus de la Terre mais férus de drogue, des règlements de comptes cyniques sur la défense de l’environnement, le mariage, les propoteurs immobiliers… Bref, pas le temps de s’ennuyer. C’est potache, vaguement absurde, complètement dingo et déjanté. Et même quand ça devient improbable, on en redemande ! Courez donc trouver ce livre et amusez-vous !

—————————————————————————————-
GENDRON, Sébastien – Quelque chose pour le week-end [Éditions Pocket, 2016
(Édition originale : Baleine, 2011)]
ISBN 978-2-266-24053-6
286 p., 6,80€

La 4è de couverture :
A Kirk Bay, en Angleterre, il ne s’était jamais rien passé, avant. Des centaines de kilos de bonne cocaïne s’échouent sur la plage. Suivis d’une armada de grands pingouins, d’une espèce qu’on pensait disparue. Ces apparitions sont-elles liées ? Cela a-t-il un rapport ? S’ensuit un blizzard de toxicomanie et une « pingouinphobie » mémorable, puis le chaos, la guerre. Et pendant ce temps, un homme essaie de tuer sa femme. Anarchy in UK !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s