En douce et en noirceur

De Marin Ledun, j’avais lu Les visages écrasés en août 2013. Un roman sorti en 2011, 7è roman de cet auteur ardéchois et un roman qui vous retourne les tripes (il faudrait que je vous en parle, tiens, dans un prochain billet).

En douce, c’est un autre genre, mais on retrouve un peu l’une des marottes de l’auteur, un intérêt marqué pour les gens qui morflent. Du roman noir social à l’état pur. Un roman construit en mode confrontation entre le passé joyeux et épanoui et le présent « unijambiste » et colérique d’Emilie, entre la geôlière déterminée à se venger et un prisonnier qui ne s’attendait pas à un tel boomerang du passé.

Le résumé sur le site de l’éditeur : « Sud de la France. Un homme est enfermé dans un hangar isolé. Après l’avoir séduit, sa geôlière, Émilie, lui tire une balle à bout portant. Il peut hurler, elle vit seule dans son chenil, au milieu de nulle part. Elle lui apprend que, cinq ans plus tôt, alors jeune infirmière, elle a été victime d’un chauffard. L’accident lui a coûté une jambe. Le destin s’acharne. La colère d’Émilie devient aussi puissante que sa soif de vengeance.
En douce est un roman dévastateur, où l’injustice se heurte à la force de vie d’une héroïne lumineuse. »

———————————————
Marin Ledun – En douce
Editions Ombres noires
Paru le 24/08/2016
256 pages
ISBN : 9782081389847
18€
Disponible aux Champs Libres pour les Rennais

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s