Calendrier de l’avent noir polar #2 : Seules les bêtes

Cinquième roman de Colin Niel, publié en janvier 2017, Seules les bêtes nous entraînent sur le plateau des Causses dans le Massif Central. Brebis, âmes égarées, solitude, misère rurale des agriculteurs, snobisme des gens de la ville, amours contrariées… Seules les bêtes, c’es ttout ça. C’est un roman chorale et mosaïque où Alice, Joseph, Maribé, Armand et Michel se croisent et se décroisent, prenant tour à tour la parole. 

Evelyne Ducat est marié à Guillaume Ducat, un enfant du pays partie faire fortune à Paris et à l’étranger. Il est revenu s’installer au pays, et il est mal vu, évidemment. Elle a une aventure avec Maribé (Marie Bérangère pour sa famille bourgeoise qui vit dans un pavillon de banlieue chic et qu’elle renie). 

Alice, assistante sociale, fille du pays, vit avec Michel Farange, qui a repris la ferme des parents d’Alice. Mais Alice est tombée amoureuse de Joseph, lui le jeune agriculteur désespéré perdu là-haut tout seul sur sa colline avec ses brebis. Michel Farange lui est amoureux d’une photo pliée en 4 dans son portefeuille : celle d’Alicia More, actrice de films pornos. 

Les Causses sont aussi un des personnages de ce roman social sombre : glaciales, rudes, plongeant ses habitants – ceux qui sont restés – dans un grand vent de solitude et de désespoir. Une région qui malmène les bêtes et les humains : « La tourmente. Oui, certains disaient qu’Evelyne Ducat avait été emportée par la tourmente, comme autrefois. La tourmente, c’est le nom qu’on donne à ce vent d’hiver qui se déchaîne parfois sur les sommets. Un vent qui draine avec lui des bourrasques de neige violentes, qui façonne les congères derrière chaque bloc de roche, et qui, disait-on dans le temps, peut tuer plus sûrement qu’une mauvaise gangrène ».

Une disparition donc et tout bascule. Et nous, lecteurs, avec. 

Seules les bêtes / Colin NIEL (Editions du Rouergue – collection Rouergue noir) – 19€
 

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s