Zack ou la Suède en mode noir polar

Quand deux auteurs suédois décident d’écrire ensemble une série de polars, on peut se dire que la noirceur sera au rendez-vous. C’est effectivement le cas avec la série Zack écrite par Mons Kallentoft et Markus Lutteman.

Zack Herry est un jeune inspecteur de la police judiciaire suédoise, membre d’une unité spéciale qui doit résoudre les affaires les plus difficiles. Il vit à Stockholm et se bat contre les méchants mais aussi contre ses propres démons. Addictions et excès en tout genre constituent son lot quotidien. Une certaine propension à faire cavalier seul et se foutre assez royalement de la hiérarchie sont ses traits de caractère principaux. A son corps défendant, il a dû s’occuper de son père gravement malade alors qu’il venait de perdre sa mère, assassinée sauvagement et dont le meurtre n’a jamais été résolu.

Trois romans ont été publiés pour l’instant chez Gallimard en série noire. Je les ai lus dans le désordre et cela n’a pas eu d’impact monstrueux sur mon attachement à ce personnage un peu paumé, largement rebelle.

J’ai commencé par Léon, 2è opus de la série (2015 en Suède, 2017 en France). Âmes sensibles s’abstenir ! Une vidéo est envoyée aux services de police. Une cage, un enfant terrorisé et un kidnappeur à tête de lion qui s’amuse du compte à rebours avant la mise à mort de la victime… Zack refuse que cet enfant soit retrouvé comme la première victime, crucifiée en haut d’une cheminée d’usine désaffectée, effroyablement torturée. Mais Zack est englué dans les drogues procurées par son ami/indic/dealer Abdula, dans ses rencontres vénéneuses en boîte de nuit.

J’ai continué par Bambi, troisième de la série (2016 en Suède, 2018 en France). Oubliez le petit être gentil de Disney ! ici, Bambi est une drogue hallucinogène qui a conduit tout un groupe d’adolescents fortunés à s’entretuer sur une île où ils fêtaient la Saint-Jean. Zack, quasi sobre de drogues, fou amoureux, doit mettre fin au carnage. Mais cette nouvelle enquête va s’avérer bien plus difficile que prévu. Et rien ne sera épargné au lecteur.

J’ai fini par lire Zack, premier roman de la série (2014 en Suède, 2016 en France). On fait la connaissance de Zack qui doit résoudre le massacre de quatre jeunes thaïlandaises dans un salon de massage, couverture d’un réseau de prostitution. Guerre des gangs, tueur isolé ? Zack enquête, se drogue, se perd… Le roman est sombre, violent, sauvage.

Les deux auteurs disent s’être inspirés des travaux d’Hercule pour écrire leur série et ancrer leur personnage Zack dans cette fiction. Il est vrai que Zack, comme Hercule est ambivalent. Demi-dieu ou plutôt flic perdu entre gentils et méchants, loi et illégalité, violence et non-violence. Il est toujours à la lisière de deux mondes, les humains et ceux qui ont définitivement perdu toute trace d’humanité, les vivants et les morts.
Mons Kallentoft et Markus Lutteman ne manquent pas d’évoquer tous ces sujets qui touchent la Suède de plein fouet et marquent aussi son ambivalence. Un pays où il fait bon vivre selon le modèle scandinave et les fantasmes européens mais qui tangue sous le poids du racisme, de l’accueil de ses réfugiés, de la criminalité organisée qui n’a que faire des frontières du pays qui décerne le Prix Nobel. Un portrait en demi-teinte donc comme l’avait déjà fait Henning Mankell.

Plongez donc dans la noirceur suédoise (plutôt dans l’ordre), oubliez lumière et espoirs… (et attendez impatiemment que la suite de la série déjà publiée en Suède – 4è, 5è et 6è opus – soit traduite et publiée en France !)

—————————————–

Mons Kallentoft et Markus Lutteman – série Zack
Publié chez Gallimard (coll. Série Noire)
Zack I – Zack – 448 pages (2016) – 20€
Zack II – Leon, une enquête de Zack Herry – 384 pages (2017) – 19,50€
Zack III – Bambi – 496 pages (2018) – 20€
[Disponibles aux Champs Libres pour les Rennais et dans certaines bibliothèques de Rennes]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s