Bandidos

L’histoire des pays d’Amérique Latine a quelque chose de fascinant et de morbide. Et j’y reviens régulièrement, comme si cet aimant me rappelait à lui perpétuellement. Bandidos, de Marc Fernandez se passe en Espagne et surtout en Argentine. Il revient sur la période trouble que ce pays a traversé.

C’est le troisième opus de la série hispano-américaine rédigée par cet auteur français qui fut journaliste pendant 15 ans pour Courrier International, en charge notamment de suivre l’actu en Espagne et en Amérique latine. Les deux premiers romans de la série, Mala vida et Guérilla Social Club, abordaient pour l’un la question des enfants volés sous le franquisme en Espagne et l’autre les fantômes des dictatures chilienne et argentine.
Et comme je lis dans le désordre, j’ai fait la rencontre des personnages du 3è roman sans pouvoir les relier aux précédentes histoires !

D’un côté les madrilènes : Diego Martín, le journaliste chez Radio Uno, spécialisé dans les chroniques judiciaires ; Ana, détective privée et grande amie de Diego ; Pablo, policier à la Crim’ ; et Nicolás Ortiz, ex-agent en retraite du Service central du renseignement intérieur espagnol, ami et complice de toujours de cette petite bande.  Outre-Atlantique, côté argentin, on trouve Rafael Roca, rédacteur en chef de l’Información à Buenos Aires ; Léa Guzmán, journaliste free-lance ; et Isabel Ferrer avocate exilée en Argentine et conseillère juridique de l’association des Mères de la Plaza de Mayo.

Ils vont devoir résoudre une affaire sordide : le corps d’une femme calcinée et abattue d’une balle dans la nuque est retrouvé dans un parc à Madrid. Il ne faut pas longtemps pour découvrir qu’il s’agit de Célia Rodrigo. Dont le frère, Alex Rodrigo, photographe pour un hebdo, a été assassiné dans des conditions similaires en Argentine 20 ans auparavant. Diego qui connaissait Celia va se lancer avec ses amis dans une enquête trépidante.

Au rythme des retrouvailles (sur l’oreiller parfois), les amis croisent des flics ripoux et la corruption politique, subissent de plein fouet le tabassage en règle de Rafael Roca et le muselage de l’information. Le roman nous entraîne dans une aventure policière et journalistique avec un fond historique soutenu.

Un roman qui se lit facilement avec un style incisif et des chapitres alternant l’enquête à Madrid et à Buenos Aires (comme des sauts de puce dans l’Histoire et au-dessus de l’Atlantique).

Et moi, je vais donc lire à l’envers les deux premiers romans ;-)

Résumé sur le site de l’éditeur :
Le corps calciné d’une femme menottée, une balle dans la nuque, est retrouvé dans un parc de Madrid. Diego Martin, journaliste radio d’investigation, connait la victime, rencontrée vingt ans auparavant… En Argentine. Jeune reporter à l’époque, il avait couvert l’assassinat du frère de la victime : Alex Rodrigo, photographe pour un grand hebdomadaire, tué selon le même mode opératoire.
Un meurtre identique à des milliers de kilomètres de distance, à deux décennies d’écart. Il n’en faut pas plus au présentateur d' »Ondes confidentielles » pour se lancer dans une enquête qui le mènera à Buenos Aires, où il retrouvera une femme qu’il n’a jamais pu oublier…
Entre corruption politique, flics ripoux et groupes mafieux, ce voyage va faire ressurgir les fantômes du passé. Car parfois, ceux qu’on croyait morts reviennent hanter ceux qui sont restés.

L’auteur de l’acclamé Mala Vida, finaliste du Prix des lectrices de Elle, et de Guerilla Social Club, revient avec un nouveau polar aussi trépidant que furieusement engagé, à l’arrière-plan historique fascinant.

——————————————–

Bandidos / Marc Fernandez
Edition Préludes
Publié le le 3 octobre 2018
320 p.
ISBN : 9782253107927
15,90 euros

Une réflexion au sujet de « Bandidos »

  1. Ping : Des pages et des pages en 2020 | Déambulations Rennaises

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s