Crow

L’Alaska est un pays sauvage et d’êtres sauvages : famille d’ours mal léchés, meute de loups affamés, orignal voyeur et panoplie d’hommes attisés par le goût de la chasse, du sang et de la vengeance. Un joli mélange pour un page-turner efficace. Crow est un thriller idéal pour se changer les idées durant un week-end confiné et couvre-feu[tré] de janvier.

Crow, c’est le 2è opus de la série Hunter écrite par Roy Braverman. Souvenez-vous, je vous avais parlé de Freeman il y a quelques temps. Adieu Louisiane, bonjour Alaska pour un roman qui applique tous les codes du « nature writing », là où le territoire prend la place même d’un personnage. L’Alaska donc, ses contrées et montagnes sauvages, ses autochtones un peu rugueux, sa faune dangereuse et son climat peu hospitalier.

Mais Roy Braverman s’amuse quand même à corrompre les codes. Les femmes du roman ont un rôle à jouer. C’est une shérif, Sarah Malkovich, qui tient les rênes du comté et qui va faire appel à une trappeuse, Longhorn Sally, pour réguler la sauvagerie d’une meute de loups et d’une ourse qui a goûté à la chair humaine.

« – Pourquoi elle ? 
– Parce que c’est une « elle », justement. Un peu moins de testostérone dans cette traque nous évitera peut-être de nous retrouver avec cinq descentes de lit sans même être sûres qu’une seule soit la bonne. » (p. 78)

Le tout sur fond de chasse à l’homme où la proie devient chasseur, où le traqué devient prédateur et où les victimes ne sont pas si innocentes. Une galerie de personnages : de Groove à Cage, l’agent du FBI gay en passant par Crow et Hunter, le duo en fuite sorti de Hunter, le 1er opus. On croisera aussi Mardiros, le collecteur de dettes arménien (qui poursuivra sa route en Louisiane dans Freeman) ou encore Delesteros, la flic placardisée dans une banlieue de Detroit, surnommée Fiasco par ses collègues mais appelée à la rescousse pour pister Hunter.

L’auteur dénonce au fil des chapitres courts et incisifs les préjugés contre les femmes qui ont du pouvoir (et ne se laissent pas faire comme la shérif Malkovich) ou contre les homosexuels. Et le portrait brossé des autochtones des Brooks Mountains du nord de l’Alaska n’est guère flatteur… Une plongée sans finesse dans ce 49è état peuplé de rednecks à la gâchette facile, où la chasse à l’animal ou à l’homme est une religion de premier plan.

Personne, absolument personne n’en sort indemne. Et il vous faudra dévorer les 365 pages pour connaître le mot de la fin. Un chiffre en dollars savamment calculé par un arménien.

Résumé sur le site de l’éditeur :
Des déserts arides du Mojave jusqu’aux Brooks Mountains dans le nord de l’Alaska, du pays des crotales au territoire des ours et des loups, une chasse à l’homme haletante et sans pitié. Traqueur ou traqué, homme ou femme, prédateur ou victime, peu importe : le système ne pardonne jamais. Surtout pas aux innocents !

————————————————————

Crow / Roy Braverman
Editeur : Hugo Roman
Collection : Hugo Thriller
Date de sortie : 14 mars 2019
Pages : 364
ISBN : 9782755640830
Prix : 19,95 €

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s