Recalé

Le polar suédois aborde décidément tous les travers de notre société. Dans Recalé, c’est la téléréalité et la superficialité des spectateurs (et des acteurs) qui est prise pour cible.

Deux auteurs pour une même plume et non des moindres : Michael Hjorth est romancier mais aussi scénariste ; il a porté au petit écran les noirs écrits de ses compatriotes : de Camilla Läckberg (série télévisée Les Enquêtes d’Erica) à Henning Mankell (et ses adaptations des romans ayant pour héros l’inspecteur Wallander).
Son binôme, Hans Rosenfeldt, avec qui il écrit depuis 2011, est le producteur et le scénariste de la série Bron (The Bridge) diffusée il y a peu sur Arte.

Deux pedigrees pareils qui assurent la trame d’un polar sur la téléréalité ? Autant dire qu’on ne va pas s’ennuyer durant ses 424 pages ! Si les meurtres récurrents occupent le devant de la scène, les atermoiements des personnages flics ne sont pas en reste et constitue aussi le terreau de ce polar. On sent bien la patte télévisuelle des scénaristes qui ne se contentent pas de l’intrigue policière mais rajoutent de l’épaisseur aux personnages secondaires. Un peu trop peut-être ?

Trente secondes pour répondre à une question de culture générale. Soixante questions. Et au final, la vie si le nombre de réponses correctes est jugée suffisant par Caton l’Ancien, aka le tueur intello. Un pistolet d’abattage contre le crâne et une mort instantanée si les réponses sont trop mauvaises. Et un bonnet d’âne en prime avec une copie raturée agrafée dans le dos du cadavre ! Voilà le triste sort réservé par un érudit qui ne supporte plus la superficialité et la bêtise des stars de téléréalité. Et qui ne va pas se contenter de tuer une seule personne…

La Brigade Criminelle et son profiler Sebastian Bergman se mettent sur la piste de ce tueur qui ne supporte plus la glorification et la « starification »de la bêtise humaine. Pour celles et ceux qui auront lu les précédents romans de la série Bergman (comme d’habitude, je lis dans le désordre…), vous retrouverez vos personnages favoris : Bergman donc, est toujours aussi insaisissable et obsédé sexuel ; Torkel et Ursula essaient de dépasser leurs conflits pour continuer à travailler sereinement ; Vanja tente de se sortir des mensonges de son père et Billy délaisse son mariage pour une nouvelle passion. Et tout ce petit monde enquête pour découvrir qui se cache derrière ce tueur « agrafeur ».

Un roman qui se lit facilement. Peut-être que pour mieux apprécier les disgressions sur les personnages aurait-il fallu avoir lu les précédents tomes…
Comme :
Dark Secrets (sorti en France en 2014 et en 2011 en Suède)
Le Disciple (sorti en France en 2015 et en 2012 en Suède)
Le Tombeau (sorti en France en 2015 et en 2014 en Suède)
La Fille muette (sorti en 2018 en France et en Suède en 2014)
Justice divine (sortie prévue en France en 2021 et en Suède en 2018) – car oui, la fin de Recalé contient un énôôôrme cliffhanger…

Mention spéciale par contre pour l’illustration en une. Il s’agit d’une photo du californien Alex Stroddard. Son compte Instagram est un peu torturé mais on y retrouve la photo originale intitulée « Self portrait in Another Body » qui a un petit côté nature morte humaine…

Résumé sur le site de l’éditeur :
Une star de la téléréalité est retrouvée morte dans une école abandonnée, le crâne perforé par un pistolet d’abattage. L’homme est attaché à une chaise dans un coin de la salle de classe, un bonnet d’âne sur la tête et des feuilles agrafées dans le dos. À en juger par le nombre d’erreurs que recèle la copie, la victime a raté le test le plus important de sa vie. Ce meurtre n’est en fait que le premier d’une série dont les cibles sont toujours des personnalités des médias.
La Brigade criminelle prend l’affaire en charge et l’enquête va mettre le profileur Sebastian Bergman sur la piste d’un justicier obsessionnel indigné par le manque d’éducation des idoles de la nouvelle génération – ces personnifications de la superficialité qui incarnent la déchéance intellectuelle et morale de nos sociétés et la glorification de la bêtise humaine.
Dans ce nouvel opus trépidant de la série Bergman – personnage lunaire, coureur de jupons invétéré, antihéros par excellence –, Sebastian et son équipe sont face à un tueur en série à la psychologie perfide, qui menace l’existence même des enquêteurs.

Recalé / Hans ROSENFELDT, Michael HJORTH
Traducteur : Rémi CASSAIGNE
Editeur : Actes Sud – Collection : Actes Noirs
Date de sortie : 6 novembre 2019
ISBN : 2330128509

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s