Archives pour la catégorie Et si on allait voir ailleurs ?

Piscine de rêve

Au Chili, on ne tergiverse pas entre piscine de 25m ou 50m… En VO dans le texte : La piscina del complejo turístico de San Alfonso del Mar, en Chile, es la más grande del mundo : Un kilómetro de piscina !

piscine-valparaiso

En voir un peu plus sur El País. Et en savoir plus sur Wikipedia

Allez, prends ton bikini et tes palmes, on va faire des longueurs… (et on dit merci à @Luziadell pour cette info magistrale)

crevettes

Un été en BZH

Voilà, c’est l’été. Et quand on ne part pas au bout du monde, on peut quand même y faire un tour et trouver de quoi s’occuper pleinement en Bretagne… Petite sélection subjective d’activités culturelles estivales au goût de Bretonnie mais absolument pas exhaustive !
Des décibels
A Nostang (Morbihan, les 12 et 13 juillet, tu pourras te rendre au 10è festival Les percussions du Monde : juste pour écouter Orange Blossom !
Fêter la fête nationale de façon intelligente, c’est se rendre à la Roche Jagu (Côtes d’Armor) le 14 juillet pour assister au concert de Mermonte (si tu ne les as pas encore vus à Rennes…) mais surtout pour écouter Ibrahim Maalouf !
Le Binic Folk Blues Festival  se tiendra début août, les 2, 3 et 4 plus précisément, sur la cité balnéaire éponyme : avec notamment Thee Oh Sees. Et une très jolie affiche mode madone marseillaise…

affiche_binic_folk_blues_festival

Du 02 au 11 août à Lorient, le Festival Interceltique. Juste pour Titi Robin le samedi 10 août au Grand Théâtre. Pour tout ce qui est binouiseries, t’oublie. Ce n’est pas ma tasse de café…

Le Festival Visions #1 est organisé par les Disques Anonymes, label rennais, du côté de Morlaix les 9,10 et 11 août. Attention, toute petite jauge !!!

Si tu traînes sur la côte Nord du côté de St Malo, tu peux jeter un œil sur la programmation de La Nouvelle Vague, une des rares salles qui propose des concerts en été…  Sinon, tu attendras patiemment le WE du 14 au 17 août pour la Route du Rock. Pour Nick Cave, Junip, Hot Chip, Tame Impala, Fuck Buttons, Suuns et Moon Duo.

RDR2013

Des salles obscures pour la fraîcheur

Du 21 au 25 août, direction la pleine mer et l’île de Groix pour le Festival International du Film insulaire. A l’honneur cette année, sa grande voisine l’Irlande !

festival-film-insulaire-groix

Des expos

Du 05 juillet au 15 septembre, en Morbihan, mêlez les visites religieuses à l’artistique avec L’art dans les chapelles. De quoi changer un peu des bénitiers, des ex-voto et des vitraux !

Encore une chouette occasion de visiter la Bretagne religieuse de façon décalée avec les Calvaires illuminés : à St-Jean-Trolimon (Finistère) du 1er au 04 août et à Guéhenno (Morbihan) du 08 au 11 août.

Jusqu’au 30 septembre, Le Guilvinec fait concurrence à la Gacilly avec son expo photo consacrée à l’Homme et la mer.

festival-photo-homme-et-mer

Coefficient 109 est une expo sensorielle de la création à la visite : voilà ce que vous propose L’Espace découverte de la petite mer de Gâvres, Maison de l’Ile Kerner à Riantec, qui a proposé à un groupe d’étudiants de 2ème année de l’Ecole européenne supérieure d’art de Bretagne (site de Lorient) d’imaginer un aménagement à partir de créations artistiques pour leur jardin. Chaque étudiant s’est donc approprié une sensation, une situation, un imaginaire singulier.

Pas d’urgence pour la nouvelle expo de l’Abbaye de Daoulas, Tous des sauvages ! : elle se tiendra jusqu’au 11 novembre. 

Tous_des_sauvages

Un parcours pour sillonner toute la Bretagne

Ulysse se serait-il aventuré en Atlantique ? cet itinéraire d’art contemporain à travers toute la Bretagne vous propose de découvrir les diverses figures du navigateur légendaire au gré de vos pérégrinations en divers lieux de culture…. 

ulysse-autre-mer

Des planches et du théâtre

Un lieu hyper chouette – un ancien cimetière de bateaux perdu dans les bois – et une ambiance vraiment chaleureuse – mode guinguette au bord de l’eau – , plus des petites compagnies, c’est le Festival du Pont du Bonhomme  à Lanester du 20 au 27 juillet (organisé par la Cie de l’Embarcadère) : toute la programmation.

festival-pont-du-bonhomme-lanester

Bonus #3, le Festival du Théâtre de Poche aura lieu à Hédé du 23 au 25 août 2013.

Des arts de la rue pour petits et grands

Un festival de théâtre de rue juste avant la rentrée pour fêter la fin des vacances ? direction le pays de Quimperlé fin août (du 28 août au 1er septembre plus précisément) pour le Festival Les Rias. Naviguez dans les communes terriennes et littorales au gré des spectacles et des animations… Un très chouette moment passé l’an dernier !

[Je vous ferai une sélection un peu plus précise courant août pour ce Festival. Stay tuned !]

lesrias2013

 

Et bel été à vous ! 

Thalassa ou la gloire…

Qui dit rédiger des articles de blog dit aussi les illustrer… Je traînais donc sur mon compte Flickr à la recherche d’une image quand j’ai découvert dans les activités liées à mon compte une action étonnante.

Thalassa a sélectionné une de mes photos prises à Ouessant en août 2010 pour l’intégrer à sa galerie de photos « Cap à l’Ouest ». Cette thématique sera celle de son émission du 15 février (demain donc !).

Pointe Nord - Ouessant

Je me retrouve, avec ma pauvre petite photo sans valeur artistique entre une très belle photo du phare de l’Ile Vierge et une vue du port coloré de Douarnenez.

Au-delà de la gloire, cela me replonge juste dans les paysages de cette île magnifique, qu’il me tarde de fouler à nouveau…
Relire Brume, lande et moutons à Ouessant (25 août 2009) et/ou Qui voit Ouessant… (26 octobre 2010)

Merci Georges, merci Thalassa, vivement le retour à Ouessant !

Cap à l’Ouest

Parce qu’il n’y a qu’ici, à trois pas du petit port, à cinq minutes de la digue et de l’horizon sans fin, le nez dans les embruns, que je peux trouver apaisement et sérénité… Dans mon Finistère.

20121220-225431.jpg

En cette fin d’année 2012, constellée par les disparitions d’êtres chers, ce retour finistérien prend une dimension de survie.
Demain, je chausse ma veste Cotten et je pars arpenter les sentiers côtiers, courir dans les rochers, fouler les galets, le sable et les algues. Rien de tel pour faire le vide…

Du vent, des cailloux et le Marion Dufresne

Il y a des mots, des noms, aux sonorités exotiques, qui me font lever la tête à peine prononcés. Des madeleines de Proust mi-figue mi-raisin. Marion-Dufresne fait partie de ces mots.

Marion-Dufresne, c’est qui ? c’est quoi ? au départ, un explorateur français, malouin même, du 18è siècle, qui a découvert entre autres les îles Crozet.

Aïe, les îles Crozet, tu ne connais pas ? normal. C’est un archipel perdu dans le sud de l’Océan Indien, à quelques encablures du Pôle. Ces îles font partie des TAAF, les Terres  Australes et Antarctiques Françaises. De l’exotisme d’outre-mer rafraîchi, dirais-je.

Et alors, il est où le lien dans tout ça ? J’y viens. Le Marion-Dufrense, c’est aussi le nom d’un bateau, un ravitailleur français, qui assure la survie des TAAF. Missions logistiques (fioul, nourriture, matériel  pour les bases), missions océanographiques et enfin relèves de personnels scientifiques et militaires basés sur ces territoires hostiles.

Marion Dufresne in the Morbihan Gulf (Kerguelen Archipelago) le 3 février 2005
Photo de Delille Daniel

Ce gros bateau (qui fait héliport et transport de containers) a eu la bonne idée le 14 novembre dernier de heurter un haut-fond. Alors, voilà, le Marion Dufresne est en carafe à Crozet sous les 40èmes rugissants. Naufragé, alors que c’est lui qui assure la survie… Le Télégramme (de Brest – mais il paraît qu’il ne faut plus l’appeler comme ça…) s’en est ému dans un article. Son lectorat finistérien, peuple de mer, de bateaux et de voyages au long cours, est en effet sensible aux aléas de ces navires qui font le terreau des conversations et souvenirs des marins (on a tous un marin dans la famille !).

En l’occurrence, j’ai entendu parler de ce bateau en 1985, quand mon père est parti pour une mission d’un an aux Kerguelen.


Les Kerguelen, un autre archipel des TAAF, au fin fond de l’Océan Indien. Plus précisément situé entre 48°35’ et 49°54’ de latitude Sud et entre 68°43’ et 70°35’ de longitude Est. Et à une distance d’environ : 2 000 km des côtes de l’Antarctique ; 3 400 km de la Réunion ; 4 800 km de l’Australie. Le bout du monde en fait !
A l’époque, pas d’internet, pas de téléphone. La seule chose qui nous reliait à lui, c’était un télégramme hebdomadaire de 80 mots. Et les nombreuses cartes postales qu’il nous envoyait. Une pour ma mère et une pour chacune de ses filles. [oui, j’ai la plus belle collection philatélique d’enveloppes et de timbres oblitérés au bout du monde ! un vrai trésor ! que je ne vendrai pour rien au monde…]. Le seul lien aussi, c’était ce bateau, le Marion Dufresne. Celui qui a emporté mon père au bout du monde sur ces terres hostiles, balayés par le froid polaire et les vents. Celui aussi qui lui a sauvé un pied et l’a ramené, cassé certes, mais à bon port. Mais tout ça, c’est une autre histoire…

J’ai donc beaucoup entendu parler du Marion-Dufresne. Et ce qui lui arrive ne peut me laisser indifférente… Forcément.

Les Rias : un festival des arts de la rue finistérien à ne pas rater l’an prochain !

[Paru initialement sur Alter1fo le 11 septembre 2012. Oui, oui, je suis une feignante et je pratique le copié-collé sans vergogne…]

Dernière semaine d’août sur le littoral sud finistérien : les touristes ont plié bagages et l’été laisse place à la rentrée. Mais pour prolonger ces dernières heures estivales, le pays de Quimperlé et le Fourneau ont décidé de proposer un festival des Arts de la Rue : Les Rias. Pari osé juste avant la rentrée… mais pari réussi lors de cette édition 2012.

les-rias-2012

Un festival ancré sur un territoire, entre mer et terre

Né il y a trois ans, en 2009, à l’initiative des communes littorales de Clohars-Carnoët, Riec-sur-Belon et Moëlan-sur-mer, et du Centre National des Arts de la Rue le Fourneau, Les Rias s’agrandissent cette année et se répandent sur 8 des 16 communes de la Communauté de communes du pays de Quimperlé.
Pari un peu fou pour un petit festival qui jusque là n’avait pas fait grand bruit, si ce n’est au niveau local. Cette édition 2012 explose les frontières et ce ne sont pas moins de 34 000 spectateurs qui ont assisté à la quarantaine de représentations proposées. Petit poisson deviendra grand… Et c’est tout le malheur qu’on lui souhaite !

Les Rias 2012

Six jours donc, du 28 août au 02 septembre, durant lesquels le public s’est promené, d’abord aux alentours de Quimperlé, entre Scaër, Locunolé, Arzano et Le Trévoux. Balade dans les terres comme disent communément les autochtones du littoral (dont j’ai eu fait partie dans ma prime jeunesse). Plaisir de déambuler dans les rues quimperloises fermées pour l’occasion à la circulation. Comme si, se réapproprier le macadam, nous permettait finalement d’échapper aux convenances.
Puis, pour les trois derniers jours, retour au bord de la mer, sur les communes originelles : Clohars-Carnoët, Moëlan sur Mer et Riec sur Belon. Au fait, les non-cruciverbistes, connaissiez-vous le terme Ria ? Notre grand ami Robert nous apprend qu’il s’agit d’une « vallée fluviale étroite et allongée noyée par la mer ». Dans le nord du Finistère, on parle d’aber ; ici, dans le sud, on dit plutôt aven. Querelles de clochers assurée !

Du théâtre de rue, en veux-tu en voilà…

Un coup d’envoi monumental assuré par les Marseillais de Générik Vapeur mardi 28 août avec Drôles d’oiseaux et Art Blaxon. Un convoi de voitures sans moteurs, tiré par un gros tracteur. Des personnages peintres blancs, comme un pied de nez à leurs collègues de Pont-Aven… Une marée humaine à Quimperlé au confluent de l’Ellé et de l’Isole, sur le pont du Moulin ! Une déambulation entre nettoyage des voitures et grands seaux de peinture. Une apothéose arc-en-ciel entre décibels et pinces à linge XXL. Pas de doutes, Les Rias vont décoiffer et nous en faire voir de toutes les couleurs !

Les Rias 2012
Des Grands Bretons au pays breton, une fois n’est guère coutume, n’est-il pas ? La Cie Wet Picnic nous a offert jeudi soir à Quimperlé ce que notre perfide mais néanmoins voisine Albion a de plus décalé. The Dinner Table se définit comme une intervention culinaire. Entre extravagance et leçon de « bien recevoir », la pulpeuse Ursula n’a rien à envier à Nadine de Rotschild. Parions même qu’elle en convertirait plus d’un à suivre des cours de savoir-vivre…

Les Rias 2012
Cette compagnie loufoque et « so british » nous a aussi gratifié d’un Birthday Party pour le moins tragicomique sur la place des Halles à Riec sur Belon samedi soir… où toute convenance avait disparu et où il était largement autorisé de monter sur la table mobile !

Les Rias 2012
Le bord de la rivière, le pont fleuri, la pleine lune qui pointe son nez. Décor pour le moins bucolique réservé aux Krilati et à Fando comme Lis. Une pantomime aérienne où deux rêveurs, qui se rencontrent sur les quais d’une gare, vont user de stratagèmes les plus fous pour finir par s’embrasser sous une ombrelle en dentelle… Corde, mât chinois, tissu, prouesses d’équilibre, magie de la poésie et de la prouesse sur fond de musiques de l’est. Un très joli moment pour clôturer ce jeudi soir à Quimperlé.

Les Rias 2012
Samedi matin. Moëlan sur Mer. RDV à l’Ellipse, le centre culturel. On nous rassemble et on nous emmène, en procession, dans un lieu secret. Loin des regards. Car, dans certaines familles, la vie n’est pas rose. Elle est même glauque et méchamment cruelle. Sélection naturelle, de la Cie Makadam Kanibal, ne fait pas dans la dentelle… Une maison délabrée, de tôles, de bric et de broc. Une vieille mère en fauteuil roulant, aussi morte qu’une marionnette sans vie puisse l’être. Une jeune fille, hystérique sur les bords, qui s’entiche de photos de magazines. Un frère blouson noir à la coiffure huileuse et gominée. Un autre frère, chasseur de chats, fakir à ses heures. Prenez le tout, poivrez, acidifiez, mélangez. Gare aux excès de tendresse et à l’explosion d’hémoglobine ! Du théâtre de rue comme on l’aime, un brin dérangeant, mais tellement enthousiasmant…

Les Rias 2012
On revoit, avec grand plaisir Entre Serre et Jardin de l’Atelier Lefeuvre et André, que l’on avait déjà croisé aux Tombées de la Nuit 2011 à Rennes. Après le Thabor, nos deux jardiniers investissent le modeste jardin public de Moëlan sur Mer en ce samedi 01 septembre. Et leurs loufoqueries font toujours autant rire petits et grands…

Les Rias 2012
Un dernier spectacle avant la rentrée en ce samedi 01 septembre à Riec. Où l’on regrette amèrement son choix. Les Chevaux du plaisir de la Cie Artonik ne nous procure que peu de contentement. Une vieille américaine, aux faux-airs de Christine de Stephen King, dont le moteur vrombit. Trois acteurs-danseurs dont la performance ne nous éblouit guère, contrairement aux voitures, tout feux dehors, qui éclairent la piste. Ce théâtre de rue dansé fait des ratés comme un vieux tacot. Et seules les chansons de Bashung donneront un peu de piment à ce Sailor et Lula bien trop fadasse à notre avis… Avis hautement subjectif bien entendu.

Les Rias 2012
On notera la présence de compagnies déjà croisées à Rennes lors des Tombées de la Nuit notamment durant tout ce festival : La Cie Beau Geste, son danseur et sa pelleteuse ; Emma la Clown, la voyante extra-lucide, l’Atelier Lefeuvre et André et ses deux jardiniers hors-normes…

Et puis, il y a tous les autres spectacles qu’on aurait voulu voir… Idéaux beurre noir de la Cie 100 issues et son ring à cirque ; La Natür, c’est le bonheur de Rosie Volt, une bergère en transhumance bretonne ; Ile Ô de la Cie Barolosolo et son kiosque rempli d’eau sur la plage même de Kerfany ; L’Homme cornu de Rode Boom et Kurt Demey dans le lieu magique et mystérieux de l’Abbaye Saint-Maurice à Clohars ; La Glamour Grass Band des Balkans, une fanfare balkano-brestoise…

Les Rias 2012

Bref, un petit festival devenu grand. Qui met de la couleur dans nos souvenirs d’été et préparatifs de rentrée. Un festival à suivre, assurément. Et à revivre en 2013. Vivement l’été prochain, tiens !

[Et si vous voulez en savoir plus, nos amis de Canal B ont réalisé un programme radiophonique sur les Rias 2012 à l’invitation du Fourneau. C’est par ici !]

____________________________

Le site du Festival avec vidéos, photos, articles, compte-rendus…

Vacances…

… Ailleurs que dans le Finistère ? JAMAIS ! (pas les premiers jours en tout cas).

20120708-213352.jpg

Voilà. Deux jours que j’y suis, et je revis. Sensation étrange d’apaisement, de relaxation. Et cet océan, gris hier, bleu aujourd’hui…
Résurrection : work in progress.