Archives pour la catégorie Geekette attitude

Les étés TIC de Bretagne

Quelle idée m’a-t-il pris en juin de m’inscrire à la deuxième édition des étés TIC de Bretagne ? en même temps, je ne pouvais pas savoir qu’il allait régner sur Rennes une météo particulièrement caniculaire me poussant fortement à penser que je serais bien mieux vautrée dans le sable à lézarder que sagement assise dans un amphi à assister à 3 jours de rencontres et d’échanges autour des usages d’Internet…
Heureusement, tout ceci est fort intéressant et pique ma curiosité à vif ! Compte-rendu de la première journée ci-dessous…
« Usages de l’Internet dans et hors du lieu de travail : opposition/opportunités de pratiques », tel était le thème du 1er atelier auquel j’ai assisté. Les intervenants sont tous issus de la sphère privée et exposent leurs pratiques. NetNG vient de mettre en place le projet Eureka Pages Jaunes, innovation participative des salariés…une boîte à bonnes idées virtuelles en quelque sorte à laquelle les salariés contribuent sur leur lieu de travail ou directement de chez eux (les salariés seraient en effet plus créatifs le samedi matin entre 10h et 11h). CapGemini, après une introduction un peu longue mais intéressante, explique que grâce au web 2.0, l’entreprise a vu sa main d’œuvre se transformer en cerveau d’œuvre. Les Digital Natives arrivant sur le marché, on assiste également à un décalage des pratiques entre la vie professionnelle et la vie privée que l’entreprise se doit de prendre en compte. Hommes et Process semble être à la pointe de l’articulation travail dans et hors l’entreprise avec un système de télétravail (et de contrat de travail de 30 pages..)… Tout ceci était fort passionnant…c’est assez drôle mais tout ceci est pratiqué de longue date dans l’enseignement : dossiers (copies ou cahiers) qu’on apporte chez soi pour les corriger, cours à préparer, mail professionnel que l’on peut consulter via webmail et documents de travail accssibles à distance via les ENT… J’envoie de ce pas un courrier au Rectorat pour renégocier mon contrat de travail !!!
L’après-midi, grand-messe avec les officiels – Jean-Yves Le Drian, président du Conseil Régional de Bretagne, Daniel Delaveau, maire de Rennes et Isabelle Cadoret, Doyen de la Faculté de Sciences Economiques (oui, les étés TIC ont squatté mon lieu de travail !) – avant une table ronde sur « L’économie des contenus numériques« . L’amphi est plein et il y fait une chaleur suffocante…la table ronde est bien moins passionnante qu’elle n’apparaissait sur le papier (ou c’est la chaleur qui a asphyxié mon cerveau et par voie de fait mon attention ?)…le petit ballet de la distribution des bouteilles d’eau m’amuse bien plus et je décide de quitter ce sauna assez rapidement pour profiter de la terrasse d’un café.
Fin de la première journée ! A suivre…

Chignon numérique

J’ai assisté jeudi dernier aux Champs Libres à une journée professionnelle intitulée « Enjeux du numérique en bibliothèques » avec Perrine (collègue-amie, amie-collègue). Ben oui, les bibliothèques changent : les livres sont toujours présents mais les services numériques se développent et pour les Rennais qui l’ignorent, les Champs Libres sont à la pointe de ces changements… Première conférence plus qu’intéressante menée par Xavier Galaup, directeur-adjoint de la BDP du Haut-Rhin sur le web participatif en bibliothèque publique. Il a passé en revue tous les outils du Web 2.0 pouvant apporter une plus-value aux bibliothèques. En vrac : picnik, delicious et la socialisation de l’indexation, scribd, mp3tunes, blogs et wikis, Facebook, Twitter et le micro-blogging, les fils RSS, Google Reader, Netvibes, MySpace, flickRvision, musicPortI… Sur une centaine de participants, nous étions seulement 4 ou 5 à avoir un compte Twitter (OK, le mien datait de 2 semaines, mais quand même !) ! Diaporama disponible ci-dessous pour les plus curieux :

Sur la pause du midi, Perrine et moi sommes allées visiter l’expo Numériquement vôtre à l’Espace des Sciences. À l’aide de nombreuses manipulations ludiques, cette exposition nous éclaire sur le numérique et ses multiples applications : comment et pourquoi le numérique a changé notre quotidien et quels sont les impacts et enjeux sur nos vies. Le langage binaire informatique nous a beaucoup amusé…ainsi que l’appartement reconstitué où l’on retrouve 40 objets numériques qui partagent notre quotidien : écrans numériques divers et variés, aspirateur intelligent, Ipod, Nabaztag, e-book…

Nous avons testé un logiciel de morphing…ou comment je me transforme en Kevin Costner sous vos yeux…

Morphing from Morvan Lisenn on Vimeo.

Après-midi beaucoup plus studieuse avec une conférence de Philippe Carré, professeur à Paris Ouest Nanterre, sur « l’apprenance, nouvelle culture de la formation ». Le titre est barbare, je vous l’accorde, mais le propos l’était beaucoup moins : on assiste selon lui à une transformation de la culture de la formation. L’apprenant permanent, le citoyen lambda de nos jours, se nourrit des ressources des bibliothèques publiques en dehors de tous les autres lieux traditionnels de formation. Les Bibliothèques se tranforment en AOC, lieu d’Accueil, d’Orientation et de Conseil… Enfin dernière intervention de Cécile Denier, bibliothécaire à la BPI à Paris sur l‘offre en autoformation en langues. Je vous passe les détails : ça nous a beaucoup intéressé mais uniquement pour le boulot et nos centres de ressources en langues.
Journée riche donc où nous nous sommes senties très à la pointe avec Perrine…ben oui, nous, les Univers Netvibes, on pratique depuis septembre 2009 ; les agrégateurs de fils RSS, on jongle avec ; on entretient le lien social sur Facebook ; on blogue et depuis peu, je micro-bloggue (ou twitte pour les avertis :
ici)… Alors, le cliché de la bibliothécaire poussiéreuse cachée derrière ses lunettes et son chignon is dead !!! place à la documentaliste au chignon numérique, légèrement geekette sur les bords !

Bébé geek

J’ai reçu il y a peu de temps un faire-part de naissance…et je persiste à penser qu’il y aurait une véritable étude à faire sur les faire-part de naissance et sur ce que les parents y véhiculent…mais là n’est point le propos. Un détail (et non des moindre) a fait réagir ma fibre râleuse fortement réactive. Sous l’adresse de la petite famille figurait un mail, celui de l’Enfant en question…
Et là, je m’interroge fortement : quelle peut être l’utilité de créer une adresse mail pour un être humain de quelques mois ? doit-on juste y lire l’émanation de la plus tenace des fiertés des jeunes parents ? ou est-ce la volonté d’inscrire le plus rapidement possible son rejeton dans ce tourbillon incessant de technologies informationnelles ?
Ne peut-on pas les laisser grandir en paix ? (et ne peut-on pas épargner à ses amis l’ajout d’une nouvelle adresse dans un carnet déjà trop plein…) ?
Je ne sais qu’en penser….

Vacances 0.0

Outre les ripailles gastronomiques, le fait de glandouiller sans remords, et le plaisir de mitrailler les paysages, les vacances sont aussi pour moi synonymes de désintox informative…
Pendant une semaine dans le Vaucluse, pas d’ordinateur, pas de mails, pas de fils RSS, pas de radio, pas de journaux…nada ! et qu’est-ce que ça fait du bien !
Par contre, la chute est rude au retour : environ 200 mails dans ma boîte professionnelle, tout autant dans mes boîtes perso, 600 fils RSS perso et professionnels à lire… plus les 350 photos à trier et à publier à droite à gauche, les news de Facebook à parcourir (ben oui, les réseaux sociaux, c’est aussi de l’info…)…
Hi My Name is Lisenn and I’m an Internet Addict…