Archives du mot-clé Gaïa éditions

L’Expédition

Il est des régions du monde plus fascinantes et oppressantes que les autres. Et je dois avouer que j’y traîne pas mal depuis quelques mois. Effet collatéral du confinement ? je ne saurais dire.

Direction l’Archipel du Svalbard, un « archipel de la Norvège situé dans l’océan Arctique, entre le Groenland à l’ouest, l’archipel François-Joseph à l’est et l’Europe continentale au sud. Il constitue la terre la plus septentrionale de la Norvège et l’un de ses territoires. À l’exception de neuf habitants sur l’île aux Ours située à 238 km plus au sud, ses 2 321 habitants se trouvent sur Spitzberg, la seule autre île habitée et la plus grande de l’archipel ». (Et on dit merci Wikipédia pour ces précisions géographiques).

L’Expédition est un roman de Monica Kristensen, le troisième à s’inscrire dans cette région polaire et reculée que l’écrivaine norvégienne connait presque comme sa poche : elle est glaciologue de formation et fut la première femme à avoir dirigé une expédition en Antarctique.

Paru en 2014, le roman s’inscrit dans une série de polars se déroulant au Svalbard. Une région que connaît donc très bien l’auteur puisqu’elle a séjourné pendant six ans dans cet archipel le plus septentrional d’Europe…  Je vous avais parlé du roman Le Sixième Homme (publié en 2011 en France) et j’ai aussi lu Vodka, Pirojki et Caviar (publié en 2014 en France). Me restera donc Opération Fritham (sorti en 2012) à lire et la boucle sera bouclée. 

Mais revenons-en à L’Expédition. On y retrouve Knut Fjeld, le policier attachant et un brin « homme des cavernes ». Il reçoit l’appel au secours étrange d’une expédition polaire coincée au 87è parallèle nord. Enfilez vos bonnets et vos gants, direction le Grand Nord ! Une épidémie ravage la petite expédition, tuant chiens et hommes.  Devant le refus du chef d’expédition d’abandonner l’objectif Pôle Nord, Knut décide de s’incruster et d’enquêter.
Le voilà donc en plein cœur de l’Arctique entre des aventuriers peu ravis de le voir mettre son nez dans leurs petites affaires et un ours polaire affamé en quête de nourriture, aussi animale qu’humaine soit-elle…

Un huit-clos oppressant, où le danger rôde, tant animal qu’humain. Et où l’humain peut se révéler pire que l’animal… Une lecture qui vous donnera plutôt froid tant les conditions climatiques sont rudes ; où vous pesterez après le manque de préparation de cette expédition uniquement menée par la vantardise et l’argent ; où vous resterez sans voix face au manque d’humanité la plus basique de son aventurier en chef ; où vous tremblerez pour la vie de Knut…

[Et pour l’anecdote : à peine avais-je refermé ce polar que Ouest-France publiait cet article : Arctique. Un Néerlandais tué par un ours polaire au SvalbardC’est la sixième attaque mortelle de ce type en cinquante ans sur l’archipel norvégien. Les ours polaires, privés de leur territoire de chasse à cause du recul de la banquise, se rapprochent de plus en plus des hommes.
De quoi vous donner froid dans le dos pendant quelques heures encore ! ]

IMG_5653 (by Francoise Gaujour – Creative Commons Flickr)

————————————————————-

Résumé sur le site de l’éditeur : Archipel du Svalbard. Un appel au secours en provenance du 87e parallèle nord parvient à Knut Fjeld. Une expédition norvégienne est en difficulté, alors qu’elle cherche, sur les traces des grands explorateurs, à rejoindre le pôle Nord. Un projet mal ficelé, que les spécialistes critiquent pour l’itinéraire retenu, et pour le choix du mois de février, trop tôt en saison. Mais le challenge est là, précisément : réussir ce qui ne s’est jamais fait. Lorsque courage et ambition riment avec folie. L’expédition est partie, mal préparée, mal financée. Deux attelages, huit chiens et quatre hommes. Ce sont les chiens qui tombent en premier.
Knut Fjeld, le flic norvégien du Svalbard, se rend sur place. En plein désert arctique, sur la banquise qui dérive. Bientôt prisonnier d’un huis clos sur glace, angoissant, et périlleux.

L’Expédition / Monica Kristensen
Polar traduit du norvégien par Loup-Maëlle Besançon
Editions : Gaïa
Collection : Gaïa polar
ISBN  978-2-84720-723-1
320 pages – 21 €
Parution : Octobre 2016